Le jardinier, meilleur ennemi du PSG ?

 Pelouse OM (Icon Sport) ©Icon Sport

Publié le 23/10/2017 à 10h13, Mis à jour le 23/10/2017 à 10h36

L’Olympique de Marseille n’a rien laissé au hasard avant d’affronter le PSG, dimanche. Et le jardiner du Stade Vélodrome a joué un rôle essentiel.

Il n’est certes pas indispensable de détériorer les conditions de jeu pour mener la vie dure au PSG. Dijon l’a démontré le week-end dernier lors de la réception de l’ogre parisien. Les Bourguignons ont en effet bien failli obliger les Parisiens à se contenter du point du match nul et il ‘a jamais été question pour Olivier Dall’Oglio, l’entraîneur dijonnais, d’abîmer la pelouse du Stade Gaston-Gérard. « Nous n’avons pas évoqué le fait d’abîmer notre pelouse (rires). On a un billard, on assume ! On ne fera pas passer un tracteur dessus… « , avait-il ainsi lancé à la veille du match.

Sans aller jusqu’à faire passer un tracteur sur la pelouse du Stade Vélodrome, les Marseillais ont, eux, pris soin de ne pas offrir un billard aux Parisiens. Une pelouse haute et sèche, telle a en effet été la première arme des joueurs phocéens. Ce que reconnaissait d’ailleurs sans peine Steve Mandanda à l’issue de la rencontre. « On avait fait tout ce qu’il faut: ne pas arroser la pelouse, travailler sur les côtés, faire les efforts ensemble, avoir un bloc compact, travailler les coups de pied arrêtés », a ainsi réagi à chaud le portier marseillais au micro de Canal+.

Une astuce relevée par les Parisiens à l’issue de la rencontre. Ainsi, Neymar n’en avait pas qu’après l’arbitre ou les supporters olympiens. « Le terrain ne nous a pas aidés car la pelouse était haute et sèche. Mais on doit commencer à s’y habituer car les équipes vont toujours nous faire le coup. Et on doit voir comment en tirer avantage« , a en effet relevé le Brésilien.

Contraint au match nul le mois dernier par les Montpelliérains, les Parisiens avaient en effet déjà pointé du doigt les conditions de jeu au Stade de la Mosson. « C’est impossible de jouer sur une pelouse comme celle-ci », s’était notamment plein Thiago Motta. Pour le plus grand plaisir du jardinier en chef…

Laisser un commentaire