Ronaldo et Zidane, les meilleurs ?

 Ronaldo Zidane Cristiano Ronaldo et Zinédine Zidane. (Reuters)

Publié le 23/10/2017 à 12h06, Mis à jour le 23/10/2017 à 12h22

C’est ce lundi soir, à Londres, que la Fifa organise sa cérémonie The Best 2017, avec Cristiano Ronaldo et Zinedine Zidane en favoris pour les titres de meilleur joueur et meilleur entraîneur.

On ne l’a pas suffisamment signalé, mais la Fifa a décidé cette année de programmer son gala en début de saison et non plus en début d’année, comme c’était le cas depuis deux décennies. Les principaux acteurs de la saison précédente sont donc judicieusement récompensés ce lundi soir à Londres, lors des The Best Fifa Football Awards (l’appellation officielle). Le Real Madrid, vainqueur d’une deuxième Ligue des champions de suite, sera récompensé.

Cristiano Ronaldo devrait une nouvelle fois devancer Lionel Messi, alors que Neymar est le 3e nommé (c’était Antoine Griezmann en janvier dernier à Zurich). La trentaine passée, le Portugais a su se transformer en un finisseur exceptionnel. Il a encore été meilleur buteur de la plus belle des coupes d’Europe, avec un doublé en finale contre la Juventus. « CR7 » a été Fifa World Player of the Year en 2008, Fifa Ballon d’Or en 2013 et 2014 et The Best Fifa Player 2016. C’est le 5e trophée estampillé Fifa qui l’attend.

Son entraîneur Zinedine Zidane (Real Madrid) devrait logiquement être couronné The Best Fifa Coach après avoir fini derrière Claudio Ranieri pour l’année 2016. Les Italiens Massimiliano Allegri (Juventus) et Antonio Conte (Chelsea) sont les deux autres nommés. Il sera intéressant de savoir si Gianluigi Buffon (Juventus) est récompensé aux dépens de Keylor Navas (Real Madrid) et Manuel Neuer (Bayern) pour le trophée de meilleur gardien.

Enfin, un autre Français pourrait être célébré ce lundi dans la capitale anglaise, il s’agit d’Olivier Giroud pour son coup du scorpion lors d’un Arsenal-Crystal Palace. Les votes pour le Prix Puskas ont été effectués sur internet et l’avant-centre des Bleus a été mis en concurrence avec la jeune Vénézuélienne Deyna Castellanos et le Sud-Africain Oscarine Masuluke. Il fait face à deux inconnus, mais l’Oscar du plus beau but était revenu à un Malaisien l’hiver dernier, Mohd Faiz Subri.

Laisser un commentaire