"Benzema est un mélange de Ronaldo et Zidane"

 Karim Benzema (Reuters)Karim Benzema ©Reuters

Publié le 24/10/2017 à 12h16, Mis à jour le 24/10/2017 à 13h10

Incontournable au Real Madrid depuis plusieurs années, Karim Benzema suscite toujours autant le débat. Mais aux yeux de Florentino Pérez, pas question de laisser son attaquant français se faire critiquer sans intervenir.

Depuis son arrivée en 2009 et quelques mois compliqués sous la houlette de José Mourinho, Karim Benzema n’a sans doute jamais été autant critiqué que cette saison au Real Madrid. Si, plus jeune, un manque d’implication et de travail à l’entraînement lui était notamment reproché par le « Special One », c’est l’efficacité de l’attaquant français qui est désormais prise pour cible. Les détracteurs de l’ancien Lyonnais aimeraient voir le numéro 9 de la Maison blanche marquer bien plus souvent, et surtout manquer moins d’opportunités dans la zone de vérité.

Ces derniers jours, les critiques de Gary Lineker, qui est allé jusqu’à comparer le Merengue à Harry Kane, ont occupé le devant de la scène, au point que Zinedine Zidane est rapidement intervenu publiquement pour retoquer l’ancienne gloire du football anglais. Et lundi soir à Londres, lors du gala Fifa The Best, Florentino Pérez ne s’est pas privé non plus pour prendre la défense du meilleur coéquipier sur lequel Cristiano Ronaldo puisse compter. « Certains insistent pour critiquer Benzema, d’autres pour critiquer Zidane, d’autres Cristiano Ronaldo, d’autres Marcelo… mais c’est la vie, a d’abord tenu à dédramatiser le président madrilène sur les ondes de la Cadena Ser.

« Les supporters connaissent très bien le football et en plus, aujourd’hui il y a les réseaux sociaux, les médias… Ils critiquent ceux qu’ils n’aiment pas. Benzema est un mélange de Zidane et Ronaldo. Il met des buts comme Ronaldo et touche le ballon comme le faisait Zidane« . En plus de défendre son petit protégé, Florentino Pérez a pris soin au passage de livrer un compliment parmi les plus élogieux auquel Karim Benzema ne restera sans doute pas insensible.

Laisser un commentaire