De l’eau dans le gaz entre Emery et ses Brésiliens ?

 Silva Neymar Emery (Reuters) ©Reuters

Publié le 24/10/2017 à 05h53, Mis à jour le 24/10/2017 à 06h00

La colonie brésilienne du PSG aurait plusieurs griefs contre l’entraîneur parisien.

Depuis le début des années 90, les joueurs brésiliens ont toujours été présents en nombre au PSG. A tel point que parmi les joueurs étrangers, ce sont les Brésiliens qui représentent le plus gros contingent. Ils sont ainsi pas moins de 31 à avoir porté le maillot parisien depuis Joel Camargo, le pionnier, lors de la saison 1971-72. Les Brésiliens n’ont pourtant jamais été aussi nombreux que cette saison.

Maxwell est certes passé de l’autre côté de la barrière durant l’été mais après Thiago Silva, Marquinhos et Lucas, Neymar et Dani Alves ont débarqué au mercato, conduisant d’autant plus à la création d’un clan que les deux hommes, à l’inverse de leurs compatriotes, ne parlent pas français et Neymar à peine l’anglais. Malgré l’épisode du penalty et la petite brouille entre Neymar et Edinson Cavani, le vestiaire n’en demeure pas moins uni.

Mais à en croire L’Equipe, une fissure serait apparue entre les Brésiliens et le staff technique, Unai Emery en tête. La faute à plusieurs vexations. Tandis que Neymar n’aurait notamment pas digéré de ne pas être désigné comme le tireur omnipotent des penaltys, Thiago Silva n’aurait, lui, pas apprécié que l’entraîneur parisien fasse le forcing pour recruter Pepe, finalement parti au Besiktas. Quant à Lucas, il vivrait évidemment très mal son statut de 19e homme, l’ancien de Sao Paulo ayant en effet été laissé en tribunes à Anderlecht et n’ayant même pas été du voyage à Marseille.

De quoi faire naître quelques tensions. A l’image du coup de sang de Neymar, vendredi, lorsque l’ancien Barcelonais a été prié de limiter sa séance à de simples exercices de récupération et ce alors qu’il voulait s’entraîner normalement.

Laisser un commentaire