League Cup: Arsenal, le fabuleux destin de Nketiah

 Edward Nketiah Edward Nketiah. (Reuters)

Publié le 24/10/2017 à 23h16, Mis à jour le 25/10/2017 à 00h05

Arsenal a été sauvé par Edward Nketiah, 18 ans seulement, en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue anglaise. Quand Arsène Wenger a été nommé entraîneur des Gunners, en 1996, Nketiah n’était même pas né ! Ce mardi soir à l’Emirates Stadium, celui qui n’avait joué jusqu’ici que deux minutes avec les professionnels, en match officiel, a non seulement égalisé contre Norwich (D2), sur son premier ballon (85e), mais il a aussi donné la victoire aux siens, en prolongation (96e). Et à chaque fois sur corner.

Face notamment à Mathieu Debuchy, Francis Coquelin et Olivier Giroud, les Canaries ont donc mené jusque dans les derniers instants, après l’ouverture du score de Josh Murphy (34e). Jusqu’à l’entrée de Nketiah…

Cela n’a pas été facile non plus pour Manchester City. Leaders incontestables et incontestés de PL (8 victoires, 1 nul, 0 défaite), les Sky Blues ont eu besoin de l’épreuve des tirs au but afin d’éliminer Wolverhampton, actuellement en tête du Championship. Titularisé, Sergio Agüero, toujours co-meilleur buteur du club (177 réalisations avec Eric Brook), s’est élancé en dernier et a donc fait gagner son équipe, mais c’est surtout Claudio Bravo qui a été décisif en stoppant deux tentatives adverses (0-0, 4 tab à 1).

Laisser un commentaire