Mbappé, le Golden Boy ne lui suffit pas

 Mbappé Golden Boy (Twitter / @KMbappe) ©Twitter / @KMbappe

Publié le 24/10/2017 à 12h22, Mis à jour le 24/10/2017 à 12h38

C’est à Monaco, lundi soir, que Kylian Mbappé a reçu son trophée de Golden Boy 2017. Une simple étape pour le jeune attaquant du PSG, qui voit plus loin.

Pendant que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Neymar et beaucoup d’autres assistaient à la cérémonie « The Best » organisée par la Fifa à Londres, Kylian Mbappé est était lundi soir à Monaco, où il a reçu le trophée de Golden Boy 2017 remis par le journal italien Tuttosport. Une distinction récompensant le meilleur footballeur de moins de 21 ans que de grands joueurs ont remportée avant lui.

L’attaquant du PSG en connaît d’ailleurs certains très bien, notamment Paul Pogba et Anthony Martial, qu’il côtoie en équipe de France. « J’ai tellement travaillé pour en arriver où je suis aujourd’hui, confie-t-il dans les colonnes du quotidien transalpin (des propos traduits par le site FootMercato.net). J’ai lu les noms des précédents vainqueurs […] et je n’ai pas peur de me mesurer à eux. »

A bientôt 19 ans (il les aura le 20 décembre prochain), l’international tricolore n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Est-ce que son prochain trophée individuel sera le Ballon d’Or ? « Je ne sais pas, je ne connais pas l’avenir », répond-il. Sa seule « véritable obsession », pour l’instant, est « la victoire ». Le reste viendra avec les titres en club et en sélection, il le sait pertinemment.

Avant, donc, de rêver d’un Ballon d’Or, l’ancien Monégasque préfère se concentrer sur le projet du club de la capitale, à savoir reconquérir le titre en Ligue 1 et remporter la Ligue des champions. « En Europe, la route jusqu’à la finale est vraiment dure parce que la concurrence est trèsélevée, dit-il. Je vois les Espagnols, le Real et le Barça, les deux Manchester, le Bayern et aussi la Juventus. »

S’il garde aussi dans un coin de la tête la Coupe du monde 2018 avec les Bleus, Kylian Mbappé tient à rappeler qu’il n’est encore qu’un jeune joueur et réclame un peu d’indulgence: « Je sais bien que les gens attendent beaucoup de moi, mais je ne suis pas encore le genre de joueur à marquer ou à être décisif à chaque match. Je dois encore beaucoup travailler pour être un vrai champion. »

Des matches très moyens, comme celui qu’il a réalisé lors du Clasico contre l’OM dimanche au stade Vélodrome, il en fera d’autres, très certainement. Mais la pépite du football français ne veut pas non plus qu’on le surprotège. « C’est vrai, je n’ai que 18 ans, mais pour moi, ce ne sera jamais une excuse, lâche-t-il. Je prends mes responsabilités et je cherche à tout donner à chaque match. »

Laisser un commentaire