Al-Khelaïfi "très tranquille" devant la justice suisse

 Al Khelaifi Suisse (Reuters) ©Reuters

Publié le 25/10/2017 à 19h15, Mis à jour le 25/10/2017 à 19h24

Nasser Al-Khelaïfi est ressorti serein de son audition devant la justice suisse mercredi. Le président du PSG, également patron de beIN Media, est soupçonné de corruption dans le cadre de l’attribution des droits de diffusion de plusieurs Coupes du monde.

Longuement entendu par la justice suisse mercredi, Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG et directeur de beIN Media, qui est soupçonné d’avoir corrompu Jérôme Valcke, ancien secrétaire général de la FIFA, pour l’octroi des droits de diffusion des Coupes du monde 2018, 2022, 2026 et 2030, est ressorti serein de son audition.

« J’ai demandé à venir en Suisse pour donner des explications et j’ai répondu aux questions. Je n’ai rien à cacher. Je suis disponible s’ils veulent me revoir, je suis venu tranquille et je pars très tranquille », a-t-il ensuite réagi devant les médias présents.

Le dirigeant qatari, qui nie les faits, est soupçonné de corruption privée, d’escroquerie, de gestion déloyale et de faux dans le cadre de l’attribution de ces droits médias. Il avait lui-même demandé à être entendu rapidement, alors qu’une perquisition avait été effectuée dans les bureaux boulonnais de la chaîne beIN Sports le 12 octobre dernier.

Laisser un commentaire