Le transfert de Neymar illicite ?

 Neymar (Reuters) ©Reuters

Publié le 25/10/2017 à 05h31, Mis à jour le 25/10/2017 à 05h32

Javier Tebas n’en démord pas. A en croire le président de la Ligue Espagnole, Il y a des choses clairement illicites dans le transfert de Neymar.

Crise de la Catalogne oblige, le football espagnol a d’autres chats à fouetter ces dernières semaines. Mais alors que la Liga pourrait devoir faire sans le Barça et les autres clubs catalans dans un avenir proche, Javier Tebas, le président de la Ligue espagnole, n’oublie pas son combat contre le PSG et l’argent du Qatar. Le dirigeant espagnol n’a pas manqué de le rappeler au micro de RMC.

L’occasion pour le dirigeant espagnol de rappeler que le PSG était dans son viseur depuis longtemps. Tout du moins avant que les Parisiens déboursent les 222 millions d’euros pour arracher Neymar au Barça. « Le président du PSG a été prévenu dès le mois de mars d’une dénonciation à l’encontre de son club. C’est un club qui a des sponsors qui lui donnent beaucoup d’argent, ce n’est pas très clair », a ainsi assuré Javier Tebas avant d’évoquer le transfert de la star brésilienne.

« Il y a des choses clairement illicites dans cette affaire. C‘est pourquoi j’ai utilisé cette expression « faire pipi dans la piscine ». Ce n’est pas seulement pour Neymar, cela fait des années et des années qu’ils font ça. Ils gonflent les revenus pour ne pas avoir de problème avec l’UEFA, moi je dénonce cela », a-t-il ajouté, désormais tourné vers l’instance en charge de l’application du Fair-play financier. 

Et Javier Tebas d’affirmer œuvrer pour le partage des richesses et une saine compétitivité, en accord avec les positions du président de l’UEFA, Aleksander Ceferin. « Le PSG va se défendre et on va attendre la fin de l’enquête mais nous campons sur nos positions. Ceci fait partie d’un marché global, le but c’est d’avoir des talents dans notre championnat. Je défends la compétitivité en Europe, l’UEFA a mis en place un bon système de redistribution des revenus, je ne fais pas uniquement ça pour mes clubs mais pour tous. Le président de l’UEFA est sur la même ligne que moi. »

Laisser un commentaire