L'État islamique menace Messi

 Lionel Messi Lionel Messi.

Publié le 25/10/2017 à 12h19, Mis à jour le 25/10/2017 à 12h56

Sur une affiche de propagande de l’EI, on peut voir un Lionel Messi capturé et pleurant du sang.

L’État islamique s’attaque maintenant au football. Lionel Messi, l’une des figures emblématiques de ce sport, est utilisé pour une nouvelle campagne de propagande de l’EI. Son but: faire peur, à moins d’un an de la Coupe du monde en Russie (du 14 juin au 15 juillet).

Sur une affiche publiée via ses médias de communication et partagée par ses fanatiques, Leo pleure du sang ; la star argentine du FC Barcelone est derrière les barreaux. On peut lire sur celle-ci: « Vous combattez un État qui ne connaît pas le mot « échec » ». Pourtant, l’organisation terroriste vient d’être chassée de sa capitale autoproclamée Raqqa, en Syrie.

C’est la deuxième menace directe au foot en une semaine seulement. Une autre affiche montrait un djihadiste tourné vers le stade Loujniki de Moscou, où se déroulera la finale du Mondial 2018.

Laisser un commentaire