Michel victime d’homophobie au Camp Nou

 Michel, l'entraîneur de Malaga. (Reuters)Michel, l’entraîneur de Malaga. ©Reuters

Publié le 25/10/2017 à 15h45, Mis à jour le 25/10/2017 à 15h54

Ancien entraîneur de l’OM désormais à Malaga, Michel s’est plaint d’un chant lancé par des supporters du FC Barcelone, samedi dernier au Camp Nou.

Malaga est bon dernier de Liga (un seul point en 9 journées) et vient même de perdre contre Numancia, formation de D2, en Coupe du Roi, mardi soir (2-1). La situation de Michel sur le banc des Boquerones est donc bien instable. L’ancien entraîneur de l’OM a beaucoup de travail à faire avec ses joueurs et il se soucie guère d’un événement dont il a été victime samedi dernier, lors de la défaite sur le terrain du FC Barcelone (2-0).

Un chant homophobe est en effet descendu des travées du Camp Nou. « Michel, Michel, maricon, maricon« , ont lancé certains spectateurs. Maricon, que l’on peut traduire par « tapette » ou « fiotte », est un mot largement utilisé dans le monde hispanophone, mais il reste bien péjoratif. Le coach a alerté les arbitres, qui sont restés impassibles, alors que la Liga demande justement aux officiels d’arrêter les rencontres en cas de chants insultants…

Cette attaque personnelle n’est pas anodine de la part de ces fans blaugranas. Michel est évidemment un joueur emblématique du Real Madrid et toute l’Espagne se souvient d’un geste obscène réalisé par l’intéressé sous le maillot des Merengues. En 1991, l’ancien milieu de terrain avait touché les parties génitales de Carlos Valderrama, alors joueur de Valladolid, et avait été sanctionné par l’UEFA.

Laisser un commentaire