Viré d'Everton, Koeman en veut à Giroud

 Ronald Koeman (Reuters) ©Reuters

Publié le 26/10/2017 à 08h45, Mis à jour le 26/10/2017 à 08h50

Le technicien néerlandais estime que ses ennuis ont commencé quand l’attaquant d’Arsenal a refusé de rejoindre son équipe.

« J’ai été très proche de signer dans un autre club anglais, à Everton, a récemment reconnu Olivier Giroud dans un entretien accordé au Canal Football Club. Mais j’ai fait le meilleur choix je pense. » Il faudra sans doute attendre la fin de la saison pour valider ou non le choix effectué par l’international français, qui a donc préféré rester à Arsenal. Mais cette décision a déjà fait une victime collatérale plutôt inattendue, en la personne de Ronald Koeman. Débarqué d’Everton en début de semaine, deux jours après une défaite contre… Arsenal (2-5), l’entraîneur néerlandais estime qu’il n’aurait pas connu pareil sort si Giroud avait rejoint les Toffees.

« Olivier Giroud était dans nos locaux,enrage l’ancien défenseur du Barça. Il se serait parfaitement intégré à notre équipe, mais au tout dernier moment il a décidé qu’il préférait vivre à Londres et rester à Arsenal. La pilule a été dure à avaler. Dites-moi où j’aurais pu avoir un meilleur attaquant ? »

Everton a pourtant recruté massivement l’été dernier, en investissant plus de 150 millions d’euros (Sigurdsson, Pickford, Keane, Klaasen…). Mais selon Koeman, les Toffees n’ont pas trouvé le remplaçant de Romelu Lukaku (25 buts la saison passée), vendu à Manchester United. « Lukaku était très important pour nous, et pas seulement à cause de ses buts, explique l’ancien coach de Southampton. Il a un certain style de jeu en tant qu’attaquant, il est fort. Il peut tenir le ballon, il a toujours un oeil vers le but, il est rapide. Si les choses ne se passent pas bien dans un match, si on ne pouvait pas jouer de la manière dont on voulait, on avait toujours l’option d’envoyer de longs ballons vers lui. » 

« Tout à coup (avec la volte-face de Giroud, ndlr), il nous manquait ce type de joueur, poursuit Koeman, qui a également essayé de recruter Diego Costa. Nikola Vlasic et Wayne Rooney sont des attaquants qui aiment recevoir le ballon dans les pieds. Quand votre équipe n’arrive pas à construire de l’arrière, et que vous n’avez plus la possibilité de jouer long, vous avez un problème. » C’est ce qui explique pourquoi il arrivait parfois que ce soit le défenseur central Ashley Williams qui termine les matches en pointe. Une tactique rudimentaire qui n’aura donc pas sauvé Koeman.

Laisser un commentaire