Aulas s'invite dans la crise chez les Verts

 Jean-Michel Aulas (Reuters)Jean-Michel Aulas ©Reuters

Publié le 16/11/2017 à 11h30, Mis à jour le 16/11/2017 à 11h35

C’est la crise à l’AS Saint-Etienne, et la dernière déroute subie lors du derby face à l’Olympique Lyonnais (0-5) n’y est pas étrangère. Jean-Michel Aulas, invité à commenter la situation forézienne, n’est toutefois pas forcément le mieux placé pour le faire.

Depuis qu’il a pris les rênes de l’Olympique Lyonnais en 1987, Jean-Michel Aulas a appris à détester cordialement l’AS Saint-Etienne. Sans jamais tomber dans la haine, le président rhodanien ne peut toutefois pas s’empêcher de chambrer son rival plusieurs fois dans la saison, surtout à l’approche ou au sortir d’un derby qui se serait parfaitement déroulé pour les siens. Avec l’éclosion des réseaux sociaux, ces sorties publiques sur le sujet sont bien plus mises en avant, et l’homme d’affaires ne s’en prive pas.

Parmi ses plus belles punchlines, comment oublier celle de septembre 2010, après un duel face aux Verts perdu à Gerland (0-1) ? « Nous avons perdu contre Saint-Étienne pour la première fois depuis seize ans. Nous jouons en Ligue des champions alors que les Stéphanois la disputent sur Playstation« , avait-il pris soin de faire remarquer. Alors lorsque son meilleur ennemi est en crise et qu’il est sollicité, JMA ne se prive pas pour donner son avis.

Mais cette fois-ci, le patron lyonnais est resté assez mesuré après l’éviction d’Oscar Garcia. « Il ne faut surtout pas se réjouir de cette nouvelle. Oscar Garcia n’a pas survécu au début de saison et au dernier derby. C’est dommage pour la maisonverte« , a-t-il déclaré, un brin ironique, devant les caméras de Canal Plus, mettant en avant l’importance de la victoire récente de ses troupes dans le sort réservé au technicien espagnol. « Une fois encore, il faut se joindre à la peine. Mais je suis persuadé que les Verts vont trouver des solutions, notamment avec des anciens joueurs du club. En tous cas, je leur souhaite de se rétablir. Pas contre nous, mais face aux autres clubs« .

Laisser un commentaire