Emery ferme la porte à Neymar

 Unai Emery (Reuters)Unai Emery ©Reuters

Publié le 16/11/2017 à 15h04, Mis à jour le 16/11/2017 à 15h16

Annoncé avec insistance sur les tablettes du Real Madrid dans l’optique du mercato estival à venir, Neymar ne quittera pas le Paris Saint-Germain. Unai Emery a assuré que l’attaquant brésilien est parti pour s’installer durablement chez les Rouge et Bleu.

Depuis son arrivée en provenance du FC Barcelone début août, Neymar est devenue l’attraction du championnat de France et se retrouve en ce sens sur le devant de la scène médiatique. Si ses débuts avaient été tonitruants, des « affaires » ont depuis terni son quotidien sur les bords de Seine. Impliqué dans le « penaltygate », il est également prêté à la star du Paris Saint-Germain des relations glaciales avec Unai Emery et même une volonté de changer d’air dès l’été prochain, pour rejoindre le Real Madrid et une nouvelle ère de Galactiques.

L’émission télévisée El Chiringuito croit même savoir que les leaders de Ligue 1 seraient contractuellement dans l’obligation d’accepter toute offre équivalente à 222 millions d’euros pour l’ancien prodige du Santos FC. Mais, de passage devant la presse ce jeudi, l’entraîneur des Rouge et Bleu a évidemment tout nié en bloc. « Quand on l’a pris, c’était dans un but précis, le club et le président veulent qu’il reste et il va rester ici« , a promis l’ancien coach du FC Séville. Le plus important avec Neymar, c’est ce que nous vivons au quotidien, pas ce que nous lisons dans la presse« .

Unai Emery est également revenu sur les larmes de Neymar, versées à Lille après le match de la Seleçao face au Japon et censées faire comprendre que l’ancien Blaugrana est bien à Paris et ne supporte plus les rumeurs le concernant. « Un joueur est une personne avant tout. Certains ont besoin de plus de liens affectifs, d’autres moins. Il faut savoir lier le joueur à la personne« , a réagi le successeur de Laurent Blanc à ce sujet. Mais les rumeurs ne s’arrêteront pas du jour au lendemain pour autant…

Laisser un commentaire