La Juve perd gros face à la Samp

 Higuain (Reuters)Higuain et les Turinois sont tombés de haut à Gênes. ©Reuters

Publié le 19/11/2017 à 17h35, Mis à jour le 19/11/2017 à 17h42

La Juventus s’est inclinée sur la pelouse de la Sampdoria, ce dimanche, dans le cadre de la 13e journée de Serie A (3-2). Une défaite fatalement handicapante dans la course au Scudetto.

Sextuple championne d’Italie en titre, la Juventus va devoir cravacher cette saison encore pour prolonger sa série. Ce dimanche, dans le cadre de la 13e journée de Serie A, les Bianconeri ont marqué le pas sur le terrain de la Sampdoria, comme ils avaient pu le faire à domicile contre la Lazio un mois plus tôt. Résultat, avec déjà deux revers au compteur, les Turinois peinent à suivre la cadence d’un Napoli leader et toujours invaincu à ce jour (11 victoires pour 2 matches nuls).

Avec 31 unités récoltées depuis le début du championnat, les hommes de Massimiliano Allegri font à peine moins bien que l’année passée à pareille époque (32 points), certes – et même carrément mieux qu’il y a deux ans quand ils n’affichaient guère que 21 points après 13 actes – mais la concurrence de l’autre côté des Alpes s’est considérablement renforcée. Outre les Napolitains désormais perchés quatre longueurs plus haut, les Buffon et consorts doivent en effet composer avec la menace d’une Roma et d’un Inter relégués à un point seulement – avec une rencontre de moins au compteur – sans oublier la Lazio, en embuscade à trois points et ce même match en retard.         

Pour le déplacement du jour à Gênes, l’entraîneur turinois avait décidé au coup d’envoi de se passer des services de cadres tels que Buffon, Barzagli, Alex Sandro, Matuidi ou encore Dybala – parenthèse internationale éprouvante oblige, pour les Italiens en particulier… Conséquence, une première période insipide, et une Samp qui petit à petit s’est enhardie, jusqu’à cette ouverture du score signée Zapata (52e). Un affront imité plus tard par les Torreira (71e) et Ferrari (3-0, 79e). Amorcé sur ce penalty transformé par Higuain (91e), le sursaut d’orgueil des Bianconeri dans le temps additionnel, bien que récompensé par ce deuxième but d’un Dybala entré à l’heure de jeu (3-2, 94e), n’a finalement pas suffi.  Et la Juve, qui s’apprête à recevoir le Barça en Ligue des champions, de se retrouver confrontée à ses doutes…   

Laisser un commentaire