L’OM s’en contente largement

 Sakai contre Bordeaux. (Iconsport) ©Iconsport

Publié le 19/11/2017 à 22h55, Mis à jour le 19/11/2017 à 23h24

Mené durant 90 minutes, l’OM a finalement arraché un point sur le terrain de Bordeaux (1-1), dimanche en Ligue 1. Les Phocéens s’en sortent bien.

On l’a suffisamment répété dans la semaine, l’OM n’a pas gagné depuis 40 ans à Bordeaux. La malédiction se poursuit, mais les hommes de Rudi Garcia se satisferont largement du point pris au Matmut-Atlantique, dimanche soir, en clôture de la 13e journée de Ligue 1 (1-1). Les Girondins ont en effet mené de la 3e à la 94e minute, quand Morgan Sanson a finalement répondu à l’ouverture du score de Nicolas De Préville. Une égalisation tardive qui permet aux Marseillais de rester à 2 points de l’OL, le 3e.

Dans le jeu, les Marseillais sont quelque peu retombés dans leur travers, même si l’énième suspension de Luiz Gustavo a fait beaucoup de mal. André-Frank Zambo Anguissa était étrangement chargé de la relance et a justement « offert » un but d’entrée à Nicolas De Préville, auteur d’une belle frappe de 20 mètres (3e). Les visiteurs ont ensuite largement monopolisé la balle (61% de possession de balle au final), mais en multipliant les maladresses techniques aux quatre coins du terrain, à l’image d’un Dimitri Payet brouillon et remplacé à la mi-temps par Maxime Lopez.

L’OM a eu de la chance de tomber sur un Bordeaux incapable de profiter de ses bonnes situations en contre-attaque, avec des Malcom et François Kamano peu lucides. Dans l’autre sens, Kostas Mitroglou a été catastrophique à la finition, ne cadrant pas deux bonnes reprises de la tête (40e et 54e) avant de rater une énorme opportunité dans le temps additionnel (91e). Heureusement pour le moribond buteur grec, Morgan Sanson a finalement battu Benoît Costil à la suite d’un « coup franc de la dernière chance » exécuté par Steve Mandanda. Comme une victoire pour cet OM.

Laisser un commentaire