Sans Fekir, l’OL fait peine à voir

 Memphis Depay face aux Montpelliérains. (Reuters)Memphis Depay face aux Montpelliérains. ©Reuters

Publié le 19/11/2017 à 18h56, Mis à jour le 19/11/2017 à 19h22

Après 6 victoires consécutives, l’OL a buté sur Montpellier (0-0), dimanche en Ligue 1. La prestation des Gones fut bien mauvaise en l’absence de Nabil Fekir, suspendu.

Nabil Fekir était partout ce dimanche au Groupama Stadium. Il a fait un tour dans le kop avant la rencontre et les supporters ont même brandi son maillot après 18 minutes de jeu, en référence à sa célébration tant controversée lors du derby brillamment remporté par l’OL à Saint-Etienne (0-5). C’est sur le terrain que les Gones en avaient bien besoin, puisqu’ils ont réalisé une prestation particulièrement moribonde face à Montpellier (0-0), dans le cadre de la 13e journée de Ligue 1.

Sans son capitaine, si prolifique depuis le début de la saison (12 buts en 15 matches), la formation de Bruno Genesio a été incapable de poursuivre sa série de 6 victoires de rang. Les Lyonnais avaient pourtant pris le match par le bon bout (70% de possession de balle après 20 minutes de jeu) mais Memphis Depay et Maxwel Cornet ont plombé le moral de l’équipe. En plus d’une énorme maladresse ballon au pied, les deux ailiers, plus libres dans le 4-3-3 du jour, ont tous les deux raté une occasion d’importance (28e pour le Néerlandais, 33e pour le Franco-Ivoirien).

Au fil du match, le MHSC a ainsi pris confiance. Venus pour défendre dans un 5-3-2, les Pailladins ont manqué d’un peu de talent pour profiter de leurs opportunités en seconde période. Junior Sambia aurait néanmoins pu obtenir un penalty pour un accrochage avec Kenny Tete (76e). Les entrées en jeu de Bertrand Traoré (61e) et Amine Gouiri (74e) pour la fin de rencontre n’ont pas changé le cours des choses en faveur des Lyonnais, toujours 3e avant le match de l’OM à Bordeaux dans la soirée. Il a manqué d’application technique et même d’envie. C’est ce qu’ils doivent pourtant montrer avec ou sans Nabil Fekir sur le terrain.

Laisser un commentaire