De Tavernost se lâche (aussi) complètement sur l’arbitrage

 De Tavernost Nicolas de Tavernost. (Icon Sport)

Publié le 20/11/2017 à 09h39, Mis à jour le 20/11/2017 à 09h47

Particulièrement remonté après le match nul concédé par Bordeaux face Marseille (1-1), Nicolas De Tavernost a vertement critiqué la prestation de Bastien Millot et tout l’arbitrage français dans son ensemble.

Il n’y a pas que Jocelyn Gourvennec à avoir trouvé à redire sur l’arbitrage de Monsieur Millot, dimanche soir, face à l’Olympique de Marseille. Si Jérémy Toulalan, qui ne s’est pourtant pas privé de lui dire sa façon de penser au coup de sifflet final, s’est montré mesuré au moment de réagir au micro de Canal +, Nicolas De Tavernost, le président de M6, actionnaire principal des Girondins, n’a pas pris de gants pour réagir.

Une sortie d’autant plus marquante que Nicolas De Tavernost n’est pas un habitué de la chose. Comme il a d’ailleurs  pris soin de le rappeler. « C’est une très grosse déception. Les garçons se sont beaucoup donnés mais on ne peut pas jouer contre l’arbitrage. Ce n’est pas possible. Je n’ai pas l’habitude de critiquer l’arbitrage mais là, trop c’est trop », s’est ainsi emporté le dirigeant de M6 dans des propos rapportés par Sud Ouest.

Des critiques qu’il n’a pas hésité à partager avec le premier intéressé ainsi qu’avec les représentants de la Ligue, le président de M6 n’ayant pas digéré la faute peu évidente de Théo Pellenard sur Florian Thauvin à l’origine du but de l’égalisation. « Je suis allé le lui dire d’ailleurs, de manière très directe, ainsi qu’à la Ligue, a-t-il précisé. Ce n’est pas possible que nous, les investisseurs, nous nous retrouvions à la 93e minute à la merci d’un coup franc qui n’existe pas. Je ne dis pas que le résultat n’est pas équilibré, je dis simplement que l’arbitrage ne l’a pas été. »

Et Nicolas De Tavernost d’en remettre une couche alors que la Ligue pourrait le sanctionner suite à ses propos. « On a le droit de dire qu’on a trouvé que l’arbitrage n’a pas été bon. Quand on se fait avoir par du jeu, il n’y a rien à dire mais quand on se fait avoir par des décisions malvenues, c’est très énervant. Et au lieu de se chamailler à la Ligue et à la Fédération, ils feraient mieux de s’occuper de l’arbitrage. » Le message est passé.

Laisser un commentaire