L’AC Milan privé de Coupe d’Europe ?

 Leonardo Bonucci (Reuters)Leonardo Bonucci ©Reuters

Publié le 21/11/2017 à 08h09, Mis à jour le 21/11/2017 à 08h26

Les soucis s’amoncellent pour l’AC Milan. Après un été fastueux et plus de 200 millions dépensés en transferts, c’est la douche froide. Sportivement et économiquement. L’UEFA a mis son nez dans les comptes milanais et les sanctions s’annoncent très sévères.

Les Milanais peuvent s’attendre au pire. L’UEFA n’a pas mis bien longtemps pour regarder de près les données économiques du projet de l’AC Milan. L’arrivée des investisseurs chinois était censée remettre le club sur de bons rails et surtout le (re)propulser vers les sommets à grands coups de millions comme on l’a vu l’été dernier avec un recrutement haut de gamme qui a dépassé les 200 millions d’euros.

Des choix peu payants en termes sportifs puisque le club milanais ne point qu’au 7e rang du championnat avec déjà 16 longueur de retard sur Naples en tête du classement et 11 sur la Roma 4e. Or justement, selon Marca, le projet serait monté de telle manière qu’il dépend en grande partie des résultats sportifs avec, en termes de revenus directs, une projection sur une qualification pour la prochaine Ligue des champions très improbable.

L’AC Milan n’est absolument pas dans les clous du Fair-play financier car ses revenus ne sont pas à la hauteur des dépenses. Et pour ne rien arranger voilà que le nouvel investisseur chinois, Yonghong Li, ne serait pas l’homme d’affaires qu’il prétend être. Le New York Times affirme que les mines qu’il avait mis en avant ne sont en fait pas à son nom et qu’il n’a pas du tout le compte bancaire qu’il affirmait posséder… Des ennuis en perspectives qui dépassent amplement le cadre d’une interdiction possible de Coupe d’Europe.

Laisser un commentaire