Mourinho embêté par Martial

 Pogba Martial Manchester United (Reuters)Pogba et Martial, célébrant leurs buts lors de la victoire face à Newcastle (4-1). ©Reuters

Publié le 21/11/2017 à 05h40, Mis à jour le 21/11/2017 à 05h40

Tenté de titulariser Anthony Martial aux côtés de Marcus Rashford, tous les deux à leur avantage depuis le début de saison, José Mourinho fait face à un véritable casse-tête.

Anthony Martial revit. A la peine la saison passée après l’arrivée de José Mourinho à la tête des Red Devils, l’ancien Monégasque n’en finit plus de briller depuis cet été. Que ce soit avec Manchester United ou l’équipe de France. Rappelé par Didier Deschamps à l’occasion des deux derniers matches amicaux de l’année, l’international tricolore a en effet livré une prestation étincelante face à l’Allemagne la semaine dernière, marquant des points en vue de la Coupe du monde en Russie.

Une prestation dans la lignée de celles qu’il fournit avec Manchester United ces derniers mois. En atteste sa performance, samedi, face à Newcastle, le Français participant au récital des Mancuniens (4-1) avec son quatrième but de la saison sur un service en or du revenant Paul Pogba. De quoi lui permettre d’égaler – déjà – son total de buts de la saison dernière et de donner quelques migraines à José Mourinho. Car si le technicien portugais s’est félicité du duo qu’Anthony Martial a formé pour l’occasion avec Marcus Rashford, notamment lorsque les deux hommes se sont retrouvés tous les deux dans le couloir gauche, « le moment où l’on a créé plus de choses offensivement » dixit le « Special One », il n’en a pas moins émis quelques réserves au sujet de cette association.

« Rashford et Martial aiment jouer au même poste et c’est un problème, a ainsi regretté le coach mancunien dans des propos relayés par le Daily Mail. Ils préfèrent tous les deux jouer à gauche plutôt qu’à droite. Quand ils évoluent en soutien d’un autre attaquant dans l’axe, on perd un relais avec le milieu de terrain. Un relais que l’on a l’habitude d’avoir. » Et l’ancien Madrilène de renchérir. « On a senti un peu d’instabilité en défense, et ce n’était clairement pas à cause des défenseurs mais à cause de notre équilibre. Donc le fait de jouer avec eux nous apporte certaines choses mais nous en enlève d’autres. » Autant de pierres dans le jardin d’Anthony Martial. 

Laisser un commentaire