Griezmann, la réponse éclatante !

 Antoine Griezmann (Reuters) ©Reuters

Publié le 22/11/2017 à 23h18, Mis à jour le 22/11/2017 à 23h34

A la peine depuis deux mois en club, Antoine Griezmann a permis à l’Atlético Madrid de se relancer en Ligue des champions en inscrivant un but superbe et en délivrant une passe décisive face à l’AS Rome (2-0).

Et soudain, le bijou. Alors que l’Atlético Madrid peinait terriblement à se montrer dangereux, alors que lui-même tardait à trouver de l’espace dans la défense de l’AS Rome, Antoine Griezmann a retrouvé l’éclat, la lumière, en un seul instant de classe. Sur un centre en retrait lobé d’Angel Correa, à la 69e minute, l’attaquant français s’est élevé pour décocher un imparable retourné du gauche qui a fait exploser le Wanda Metropolitano.

Sifflé par ses propres supporters, samedi dernier, après un triste derby de Madrid (0-0), Griezmann a donc répondu de la meilleure des façons, avec un but libérateur, alors que l’Atlético se dirigeait vers un 0-0 qui l’aurait éliminé de la Ligue des champions. Auparavant, les hommes de Diego Simeone s’étaient créés de timides occasions, par Carrasco (20e), Koke (21e) ou encore Torres (66e), alors que Griezmann lui-même ne s’était signalé que par des frappes nettement hors cadre (30e, 38e). Mais dans la foulée de son but, il a délivré un bon ballon dans la profondeur pour Kevin Gameiro, qui a doublé la mise (2-0, 85e).

Griezmann n’avait plus marqué avec l’Atlético depuis près de deux mois, et une rencontre face à Séville (2-0), qui était jusqu’ici la dernière rencontre où les Colchoneros avait inscrit au moins deux buts dans un même match. Ce but de l’international français va donc lui faire un bien fou, ainsi qu’à son club, et justifie les décisions de Simeone de le maintenir dans son onze titulaire. Pour autant, l’Atlético reste dans une posture délicate en C1 puisque les Madrilènes vont devoir aller gagner à Chelsea dans deux semaines et espérer une contre-performance à domicile de la Roma face à Qarabag. Mais ce soir, l’essentiel n’est pas là.

Laisser un commentaire