Draxler, ça sent la fin

 draxlerfcmetz-home Julian Draxler attend son heure. (Reuters)

Publié le 23/11/2017 à 11h03, Mis à jour le 23/11/2017 à 11h08

Dans une situation délicate dans l’effectif du PSG, Julian Draxler agite de plus en plus ses courtisans à quelques semaines du mercato hivernal.

Mercredi soir, Julian Draxler a fait partie de la poignée des joueurs du PSG qui sont passés devant les journalistes (la zone mixte est pourtant obligatoire en Ligue des champions). Mais l’international allemand a filé, tête basse, peut-être marqué par sa performance. Titulaire face au Celtic (7-1), le milieu offensif a été remplacé à la 67e minute sans avoir été impliqué sur les 4 premiers buts de son équipe. Un signe de sa situation individuelle inconfortable ?

Le joueur de 24 ans semble toujours plus proche du départ en janvier prochain. La veille, L’Equipe évoquait la prise de contact d’Arsenal. Les Gunners souhaiteraient un prêt, mais ils pourraient très bien casser leur tirelire pour l’ancien joueur de Schalke 04 et Wolfsbourg en cas de départ précipité de Mesut Özil ou Alexis Sanchez. Cela arrangerait bien le PSG, qui cherche donc à récupérer 60 et 100 millions d’euros afin de présenter des comptes plus équilibrés à l’UEFA en fin de saison. Lucas Moura est lui poussé vers la sortie mais n’intéresse pas grand-monde et ne rapportera pas autant.

A titre personnel, Draxler sortirait probablement gagnant d’un changement de club, un an après son arrivée dans la capitale française. Sous les ordres d’Unai Emery, il joue actuellement les doublures sur les ailes et dans l’entrejeu (où il fait un milieu relayeur de qualité). Ce temps de jeu réduit ne lui permettra néanmoins pas d’aborder la Coupe du monde 2018 dans la peau d’un titulaire, alors qu’une demi-saison en boulet de canon en Premier League ou au Bayern (également intéressé par son profil) changerait la donne.

Laisser un commentaire