L'OL sait aussi défendre

 Marcelo (Icon Sport)Marcelo ©Icon Sport

Publié le 24/11/2017 à 12h33, Mis à jour le 24/11/2017 à 12h39

L’Olympique Lyonnais réussit un premier tiers de saison prometteur qui permet de souvent mettre en valeur les artistes offensifs de Bruno Genesio. Mais les Gones peuvent aussi s’appuyer sur une arrière-garde de qualité.

Depuis l’entame de l’exercice en cours, l’Olympique Lyonnais et Bruno Genesio ont bien sûr essuyé quelques critiques, notamment en août et septembre. A cette période, les résultats n’étaient pas forcément probants, avec des nuls contre Bordeaux (3-3), Dijon (3-3) ou Angers (3-3). Le comportement défensif des Rhodaniens étaient alors largement remis en cause, là où le secteur offensif était lui déjà performant. Depuis, les principaux intéressés ont rectifié le tir, et les victoires sont au rendez-vous. Jeudi soir, les Lyonnais ont même validé leur qualification pour les 16es de finale de la Ligue Europa après avoir dynamité l’Apollon Limassol (4-0).

Et comme d’habitude, ce sont les Nabil Fekir, Mariano Diaz, Bertrand Traoré et autre Memphis Depay qui récoltent les louanges. Certes, les attaquants brillent, mais si le groupe entraîné par Bruno Genesio va mieux, c’est aussi, et surtout, car le bloc défensif a cessé de se fissurer au moindre assaut adverse. Pour preuve, Antony Lopes n’a plus encaissé de but toutes compétitions confondues depuis plus d’un mois, soit le 19 octobre sur la pelouse d’Everton (1-2). « On est très heureux de ne plus encaisser de buts. On espère que cette série va continuer, a expliqué Marcelo en conférence de presse. Toute l’équipe défend bien. Anthony Lopes est irréprochable. Si cette série de 6 matchs sans prendre de buts continue, c’est grâce au travail de toute l’équipe« .*

Evidemment, la récompense est collective, mais permet aussi de mettre en valeur le travail réalisé en interne avec les Mouctar Diakhaby, Kenny Tete, Jérémy Morel, Ferland Mendy, Fernando Marçal ou Rafael. « Claudio Caçapa nous aide aussi énormément. Les dialogues avec lui sont très importants. On échange, on analyse les matches, on parle des points positifs ou négatifs et on regarde ce qu’il faut améliorer« , renchérit Marcelo, tout heureux d’être à la tête de la meilleure défense du groupe E en Ligue Europa, avec 3 buts encaissés en 5 rencontres. Mais cette solidité défensive sera déjà remise en cause dimanche après-midi, à Nice, en match décalé de la 14e journée de Ligue 1.

Laisser un commentaire