Un nouveau camouflet pour Bielsa

 bielsa-home (Reuters) ©Reuters

Publié le 24/11/2017 à 08h50, Mis à jour le 24/11/2017 à 09h04

Ecarté par le Losc, qui espère le licencier pour faute grave, Marcelo Bielsa s’est vu refuser l’accès au domaine de Luchin.

Rien ne va plus entre Marcelo Bielsa et le Losc. Mis sur la touche par les dirigeants, qui ont décidé de « suspendre momentanément Marcelo Bielsa de sa fonction d’entraîneur dans le cadre d’une procédure engagée par le club » selon un communiqué publié mardi soir, l’entraîneur argentin est devenu persona non grata au centre d’entraînement de la formation nordiste.

A en croire RTL, l’ancien Marseillais se serait en effet vu refuser l’accès au domaine de Luchin, jeudi, alors qu’il venait récupérer ses affaires avec les membres de son staff. Un affront qui atteste s’il en était besoin de la défiance entre Marcelo Bielsa et les dirigeants nordistes, Luis Campos, coordinateur technique du projet lillois, en tête. D’après L’Equipe, l’état-major nordiste avait d’ailleurs récemment proposé un chèque de 7 millions d’euros à l’Argentin dans le cadre d’une résiliation à l’amiable. En vain, Macelo Bielsa refusant alors d’envisager son départ.

Eriksson candidat

Finalement, c’est donc contraint et forcé que le technicien argentin doit quitter le Losc et potentiellement sans la moindre indemnité si la faute grave derrière laquelle les dirigeants lillois comptent se réfugier est avérée. D’après RTL, Marcelo Bielsa se serait effectivement rendu au chevet de son ancien assistant et ami, malade et décédé ce jeudi, mais ce dès les premiers jours d’octobre.

Pour le remplacer, procédure oblige, les dirigeants nordistes entendent prendre leur temps. Si un quatuor, mené par Joao Sacramento officiera lors des trois prochains matches, Luis Campos s’est déjà mis en quête d’un nouvel entraîneur à même d’incarner le nouveau projet lillois. Un technicien sans doute francophone malgré les offres de service de Sven-Goran Eriksson.

Laisser un commentaire