MU, ça reste mou…

 Paul Pogba avec Manchester United. (Reuters)Paul Pogba avec Manchester United. ©Reuters

Publié le 25/11/2017 à 18h06, Mis à jour le 25/11/2017 à 18h24

Malgré les retours de Paul Pogba et Zlatan Ibrahimovic, Manchester United s’est imposé sans briller face à Brighton (1-0), samedi en Premier League.

José Mourinho avait tenu à le préciser vendredi en conférence de presse: Paul Pogba n’est pas à 100% physiquement et Zlatan Ibrahimovic n’est pas encore prêt pour débuter une rencontre avec Manchester United. Du coup, les deux stars de retour n’ont pas encore transformé ces Red Devils souvent moribonds dans le jeu depuis le début de la saison. Quatre jours après une défaite à Bâle (1-0), la victoire contre les promus de Brighton (1-0), samedi, est venue sur une frappe d’Ashley Young contrée à la 66e minute…

Avant ce but chanceux (pour l’instant attribué à Lewis Dunk contre son camp), les pensionnaires d’Old Trafford n’ont pas su enflammer le Théâtre des rêves malgré une large domination territoriale. Le « Special One » expérimente pourtant un 4-4-2 en ce moment, afin de placer Marcus Rashford dans l’axe aux côtés de Romelu Lukaku. La paire Nemanja Matic-Paul Pogba se démène pour orienter le jeu mais, face à ces Seagulls bien regroupés, Anthony Martial et Juan Mata ont été particulièrement maladroits ballon au pied. L’international français brille rarement lorsqu’il débute, il le confirme une nouvelle fois.

Mourinho a ainsi lancé « Ibra » dès la 62e minute, en lieu et place de l’Espagnol, et le vétéran suédois a fait du bien au niveau de la conversation de la balle. Il sera peut-être utilisé plus rapidement que prévu par son entraîneur, notamment pour les deux chocs décisifs qui se profilent début décembre, contre Arsenal et face à City. Malgré son pauvre niveau de jeu, MU est seul 2e de Premier League et est revenu à 5 longueurs de la formation de Guardiola, en déplacement à Huddersfield dimanche. Les Citizens, eux, ont beaucoup moins de mal contre les petites équipes…

Laisser un commentaire