Rennes, le derby grâce à Khazri !

 Rennes - Nantes (Icon Sport) ©Icon Sport

Publié le 25/11/2017 à 19h39, Mis à jour le 25/11/2017 à 19h54

Auteur d’un doublé décisif, Wahbi Khazri a permis au Stade Rennais de remporter le derby contre Nantes (2-1), samedi lors de la 14e journée de Ligue 1.

Rien de tel qu’une victoire, même poussive, dans un derby pour se faire adopter par les supporters d’un club. Pour son deuxième match sur le banc du Stade Rennais, une semaine après une défaite à Strasbourg, Sabri Lamouchi savait qu’il jouait gros et a répondu aux attentes du peuple rouge et noir, son équipe étant venue à bout de Nantes (2-1), samedi au Roazhon Park, lors de la 14e journée de Ligue 1. Un succès qui, de surcroît, permet au SRFC de faire un bond au classement, en se hissant provisoirement à la huitième place, avec 18 points.

Tout s’est bien goupillé pour le successeur de Christian Gourcuff, qui peut saluer certaines décisions contestables de l’arbitre, M. Buquet. Après une première période intéressante dans le jeu mais stérile, les Bretons ont trouvé l’ouverture grâce à Khazri (1-0, 51e), dont la position de hors-jeu, évidente a priori, est discutable dans la mesure où il est difficile de savoir qui de Gourcuff ou d’un Nantais lui a donné le ballon. Une ouverture du score qui a été suivie par l’expulsion logique de Pallois, pour deux cartons jaunes reçus en moins de cinq minutes (56e).

M. Buquet, homme du match ?

Mais au lieu d’enfoncer le clou, à onze contre dix, les Rennais ont reculé et abandonné le cuir à des Canaris qui n’en demandaient pas tant. Sala en a profité pour égaliser sur penalty, après une faute litigieuse de Mexer sur Thomasson (1-1, 74e). La délivrance pour les locaux est finalement venue de Khazri, encore lui. Après une récupération limite d’André dans les pieds de Sala, dans la surface de réparation, le Tunisien a ajusté Tatarusanu et offert les trois points aux siens (2-1, 88e). De quoi faire grogner les joueurs du FCN au coup de sifflet final.

M. Buquet aurait-il dû siffler faute sur cette action ? Interrogé sur Canal+, Claudio Ranieri a botté en touche. Après tout, la tête de Sala sur le poteau (20e) aurait aussi pu changer la donne. Le doubleur buteur, lui, n’y a vu que des « faits de jeu ». « Je ne pense pas non plus qu’il y avait penalty, à moins que je sois aveugle…, a-t-il réagi. On est content de renouer avec la victoire, on espère que l’on va repartir sur une série. Aujourd’hui, on n’a pas lâché. Sur l’ensemble du match, on mérite de gagner. Je pense qu’avec cet état d’esprit-là, on peut aller loin. »

Laisser un commentaire