Umtiti comparé à Puyol ? "Un manque de respect"…

 Samuel Umtiti (Reuters)Samuel Umtiti ©Reuters

Publié le 25/11/2017 à 11h49, Mis à jour le 25/11/2017 à 11h56

Solidement installé dans la défense du FC Barcelone, Samuel Umtiti ne récolte que des louanges depuis son arrivée au club à l’été 2016. Mais l’ancien Lyonnais a encore beaucoup à prouver avant de pouvoir rivaliser avec une légende locale comme Carles Puyol.

Au sortir de l’Euro 2016, il avait quitté son club formateur pour sauter dans le grand bain, direction le FC Barcelone. Samuel Umtiti était alors un talent très prometteur, mais le pari tenté par les recruteurs catalans est d’ores et déjà réussi. Pour « seulement » 25 millions d’euros, les pensionnaires du Camp Nou ont réussi à engager un joueur qui s’est rapidement installé comme un titulaire indiscutable, n’a cessé depuis de progresser et figure désormais parmi les jeunes défenseurs centraux les mieux cotés sur le marché européen. Les meilleurs clubs du Vieux Continent lui font déjà les yeux doux, prêts à le débaucher à la moindre opportunité.

De l’autre côté des Pyrénées, l’international tricolore a conquis tout le monde, du président Josep Maria Bartomeu jusqu’aux socios les plus sceptiques, en passant évidemment par son entraîneur Ernesto Valverde et l’ensemble de ses partenaires. L’ascension a été si fulgurante que certaines comparaisons ont déjà été osées par la presse locale, avec l’icône Carles Puyol, qui a porté près de 600 fois la Camiseta au cours de sa carrière, stoppée en 2014. Le jeu du parallèle avec un glorieux aîné est désormais devenu inévitable dans le monde du ballon rond, et pas un seul talent prometteur ne peut y échapper.

Samuel Umtiti ne fait pas exception, mais certaines voix s’élèvent néanmoins pour éviter que ces deux défenseurs centraux soient ouvertement comparés. « Non, il ne faut pas les comparer, ce serait allé beaucoup trop vite. Et puis ce serait aussi un manque de respect pour Puyol« , fait remarquer Mario Kempes dans les colonnes d’El Mundo Deportivo. Le champion du monde 1978 avec l’Argentine ne veut surtout pas qu’un joueur qui a entamé sa deuxième saison au Barça soit placé à la même hauteur qu’une légende, aussi talentueux soit-il. Le technicien de 63 ans n’enlève toutefois rien aux énormes qualités de Samuel Umtiti, un joueur qu’il « aime beaucoup, puissant, concentré et fort pour anticiper« .

Laisser un commentaire