Dani Alves fracasse la Juve et le football italien

 Daniel Alves (Reuters) ©Reuters

Publié le 28/11/2017 à 13h15, Mis à jour le 28/11/2017 à 13h18

Débarqué cet été au PSG en provenance de la Juventus Turin, Dani Alves révèle les raisons qui l’ont poussé à quitter le Piémont. Pas tendre avec son ancien club, son analyse du football italien est toute aussi fracassante.  

« Je suis heureux au PSG, mais pas seulement parce qu’il y a Neymar, Cavani et Mbappé. Je suis heureux parce qu’ici je me sens libre de jouer, de m’amuser ». Si Dani Alves se plait dans la capitale française, qu’il a décidé de rejoindre librement cet été après avoir résilié son contrat avec la Juventus Turin, ce n’était pas forcément le cas de l’autre côté des Alpes, sous le maillot bianconero. Invité lundi au Gala du football italien, l’international auriverde en a profité pour tacler sèchement son ancienne équipe et par dessus le marché la Serie A dans sa globalité. 

« J’ai rejoint la Juve aussi pour faire comprendre au football italien qu’il pouvait s’améliorer et hausser son niveau. Mais je n’ai pas été compris, je voulais faire quelque chose de plus, mais je sentais que ce n’était pas facile pour moi, je n’étais plus heureux comme je le suis habituellement. C’est pour ça que j’ai décidé de partir », a lâché l’ancien Barcelonais, dans des propos relayés par Sky Italia.  

« J’espère que la Juve comme le football italien comprendront qu’il faut changer quelque chose, parce que le football mondial l’a fait. Le niveau du foot transalpin a baissé, les équipes italiennes ne brillent plus sur la scène européenne. Le football italien doit prendre l’exemple de Naples. C’est ce dont il a besoin », a ajouté le Brésilien, dont l’unique saison passé en Italie (2016/2017), lui a visiblement laissé un goût amer.  

Laisser un commentaire