En 4 mois, Martial a déjà "tout cassé"

 Anthony Martial (ICON SPORT)Anthony Martial affiche un bilan à ce stade de la saison de 8 buts et 4 passes décisives. ©ICON SPORT

Publié le 29/11/2017 à 15h45, Mis à jour le 29/11/2017 à 16h08

En premier lieu l’image persistante d’un joueur hyper talentueux en train de gâcher son potentiel sous les ordres de José Mourinho à Man Utd. L’attaquant tricolore fait depuis le début de la saison déjà aussi bien que sur l’ensemble du dernier exercice.

Métamorphosé. On ne reconnaît plus, et c’est tant mieux, l’Anthony Martial qui, il y a encore quelques mois, traînait sa peine sur les terrains de Premier League lorsqu’il avait la chance (rare) de fouler les pelouses. En inscrivant mardi soir, lors de la large victoire de Manchester United à Watford (4-2), son huitième but de la saison, toutes compétitions confondues, l’ancien Monégasque a déjà fait aussi bien que sur l’ensemble d’un précédent exercice si peu favorable à son épanouissement.

Loin de cette première expérience inquiétante sous les ordres de José Mourinho, où Martial apparaissait alors incapable de confirmer sa première saison si prometteuse avec MU, l’attaquant international revit. Et encore a-t-il inscrit ses 8 buts en 20 apparitions avec son club, un total pour lequel il avait eu besoin de… 42 rencontres la saison passée. Le jour et la nuit, vous dit-on. Sans oublier non plus ses 4 passes décisives, qui rehaussent ce bilan provisoire. 

Et le meilleur reste sans doute à venir pour celui qui a été désigné meilleur joueur de l’équipe de France lors du récent match nul (2-2) enregistré par les Bleus de Deschamps à Cologne face à l’Allemagne. Martial sait qu’il a besoin d’un temps de jeu conséquent avec les Red Devils pour valider sa place pour le Mondial en Russie l’an prochain. Or, il n’a toujours pas disputé cette saison un seul match dans son intégralité au gré de la concurrence imposée par Marcus Rashford. Même si cette situation n’en rend ses statistiques que plus méritoires.

Aujourd’hui mieux dans sa tête comme dans son football, parce qu’il a su dépasser ses problèmes extra-sportifs – « je n’étais pas assez concentré« , reconnaît-il -, Martial, qui n’a jamais, il convient de le rappeler, que 21 ans, a avoué dans l’émission Téléfoot sur TF1 avoir aussi trouvé ses marques avec Mourinho: « Il a été dur avec moi, mais après je pense qu’on ne se comprenait pas trop. On a appris à se connaître, on a beaucoup parlé et désormais ça va mieux« . Au point de l’entendre désormais admettre « vouloir tout casser ». Ça tombe bien puisque, selon Mourinho, le Français « peut être un grand, grand joueur« , et à en croire le « Special One » « l’explosion définitive arrivera« .      

Laisser un commentaire