Huis-clos partiel, le PSG décide d’indemniser ses supporters

 Parc des Princes - PSG (Icon Sport)(Icon Sport) ©Icon Sport

Publié le 29/11/2017 à 17h37, Mis à jour le 29/11/2017 à 17h40

Huis-clos partiel oblige, le Parc des Princes ne fera pas le plein ce mercredi pour accueillir Troyes dans le cadre de la 15e journée de L1. Une sanction que le PSG n’accepte pas.

Sitôt la sentence prononcée, le PSG avait fait part de son indignation par voie de communiqué, dénonçant alors une sanction « totalement disproportionnée« , et soulignant le manque de discernement de la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP): « Cette décision, prise à l’encontre de l’esprit de mesure qui devrait toujours prévaloir, sanctionne sans discernement plus de 6000 supporters parisiens pour les agissements d’une poignée de fauteurs de trouble…« 

Le club a beau avoir fait appel – un appel non suspensif qui sera étudié la semaine prochaine – la tribune Auteuil du Parc des Princes, qui regroupe en effet quelque 6000 supporters, sera fermée ce mercredi soir pour la réception de Troyes dans le cadre de la 15e levée de L1. Cela par révocation d’un sursis et pour sanctionner l’usage abusif de fumigènes lors du match Paris-Nice du 27 octobre dernier. Un timing d’autant plus malvenu pour le club de la capitale que la rencontre sera exceptionnellement diffusée en clair, sur une chaîne de la TNT.

Afin de bien signifier leur désapprobation, les Ultras appellent « tous les amoureux du PSG » à se réunir ce mercredi soir dès 20h15 devant la tribune Jean-Bouin. Le club de son côté a d’ores et déjà annoncé son intention de dédommager les supporters privés de match, en faisant savoir à ces derniers selon L’Equipe qu’un « geste commercial sera proposé prochainement en compensation de ce huis-clos« . Ou comment saper l’autorité de la commission de discipline…

Laisser un commentaire