Monaco, c’est la crise

 Radamel Falcao (Reuters)Radamel Falcao. ©Reuters

Publié le 29/11/2017 à 21h13, Mis à jour le 29/11/2017 à 21h34

Humilié en Ligue des champions et battu par le PSG la semaine dernière, Monaco a enchaîné avec une défaite à Nantes qui les renvoie à la 4e place de Ligue 1. Ça va mal pour le champion de France.

Certes, on s’attendait à voir souffrir l’AS Monaco cette saison, en raison de l’importante saignée dont a été victime l’effectif (Kylian Mbappé, Benjamin Mendy, Bernardo Silva, Tiemoué Bakayoko et même Valère Germain sont partis). Le début de saison avait été bon, mais les hommes de Leonardo Jardim ont plongé en à peine quelques jours et se retrouvent seulement 4e de Ligue 1 après une défaite à Nantes (1-0), mercredi, pour le compte de la 15e journée. C’est l’OM qui s’est frayé un chemin vers la 2e place, avec 2 points d’avance…

Les Monégasques ont réussi à faire pire que la semaine dernière, lorsqu’ils ont été éliminés de toutes les compétitions européennes avec une nouvelle débâcle en Ligue des champions contre Leipzig (1-4), mardi, avant d’être battus par le PSG (1-2) à Louis-II, dimanche. A La Beaujoire, ils n’ont pas assumé leur rang de champion de France en titre. Ils ont eu beaucoup de mal à prendre le dessus sur des Canaris qui ont « essayé de prendre le jeu à [leur] compte« , comme l’a analysé Valentin Rongier à la mi-temps sur beIN Sports.

Monaco, plus dominateur en seconde période, n’a jamais su trouver la faille. Rony Lopes, Rachid Ghezzal et Joao Moutinho ont rarement mis Radamel Falcao dans les meilleures dispositions et leurs remplaçants respectifs Baldé Keita (64e), Adama Diakhaby (77e) et Guido Carrillo (85e) n’ont pas fait mieux. Une lourde frappe de Lucas Lima dans le temps additionnel est venue les sanctionner (91e). Monaco doit rapidement se relancer et les deux matches à domicile consécutifs au programme, contre Angers et Troyes, sont déjà cruciaux.

Laisser un commentaire