Desailly: "L’équipe de France actuelle est meilleure" que France 98

 Bleus Joie (ICON SPORT)Griezmann, Mbappé et la multitude de talents qui composent l’équipe de France de Deschamps n’a que peu d’équivalents aujourd’hui à l’approche du Mondial 2018. ©ICON SPORT

Publié le 30/11/2017 à 17h55, Mis à jour le 30/11/2017 à 18h17

Marcel Desailly, à la veille du tirage au sort de la Coupe du monde 2018 en Russie (14 juin-15 juillet), est formel: les Bleus de Deschamps possèdent aujourd’hui un potentiel supérieur à celui de l’équipe de France de Zidane sacrée à domicile en 1998.

C’est demain, vendredi, à Moscou, qu’aura lieu à partir de 16 heures (18h, heure locale), le très attendu tirage au sort de la phase finale de la Coupe du monde 2018 en Russie (14 juin-15 juillet). Le sort des Bleus de Didier Deschamps, parmi les têtes de série placées dans le pot 1, et donc à ce titre protégés, va se jouer en partie à cette occasion. Mais d’ores et déjà Marcel Desailly, à jamais « The Rock » au sein de la défense de l’équipe de France sacrée devant son public en 1998, se positionne et décrète que les Lloris, Griezmann, Mbappé et autre Pogba ont non seulement « le potentiel » pour aller au bout l’an prochain. Mais surtout que cette équipe de France, riche de tant d’individualités, dépasse en talents son illustre devancière.

« Je n’ai jamais aimé comparer les deux générations, lance-t-il, avant de se faire violence. Mais, si vous enlevez Zidane de l’équipe dont je faisais partie, l’équipe de France que nous avons actuellement est meilleure« , assure-t-il d’emblée. Convaincu à l’évidence que France 98, par-delà sa solidité défensive, reposait avant tout sur le talent unique de Zinedine Zidane. Dont l’acmé aura pour cadre la finale face au Brésil et le doublé de « Zizou » fatal aux Auriverde (3-0). Pour Desailly, « la question qui se pose, c’est: les joueurs sont-ils capables de gérer la pression de ce genre de compétition ? On dirait que oui. Parce que lors de la précédente compétition (Euro 2016), ils ont atteint la finale. Seront-ils capables de le refaire au Mondial ? Si on regarde les talents qui composent l’équipe, on peut penser que oui« , répond-il sans attendre. En clair, sur le papier, ces Bleus nouvelle génération n’ont sans doute pas d’équivalents. L’ancien Nantais et Marseillais s’interroge finalement plus sur le vécu de cette équipe de France et finalement son mental en très haute altitude…  

« Ils ont le potentiel. Ils vont avoir besoin d’un peu de chance et d’expérience. Quand on atteint les quarts de finale, la demi-finale, ce sont des moments difficiles pendant lesquels il faut savoir gérer la pression du haut niveau. A-t-on assez d’expérience pour ça ? C’est là toute la question. Mais le talent est là. » Là-dessus, pas de doute possible pour le grand Marcel.

Laisser un commentaire