Meunier songe à quitter le PSG

 meunieremery-home Thomas Meunier. (Reuters)

Publié le 01/12/2017 à 05h38, Mis à jour le 01/12/2017 à 05h44

S’il affiche un état d’esprit irréprochable malgré son statut de remplaçant derrière l’omnipotent Dani Alves, Thomas Meunier n’exclut pas de quitter le PSG à l’issue de la saison.

Sa dernière apparition avec le PSG remontait déjà à plus de six semaines. Face à Dijon, le 14 octobre dernier, Thomas Meunier avait pourtant été particulièrement en vue, sortant le PSG de l’ornière avec un improbable doublé (2-1). Mais depuis, l’international belge avait systématiquement fait banquette, devant s’effacer derrière Dani Alves. Mercredi, face à Troyes, le Diable Rouge a retrouvé le couloir droit de la défense parisienne et s’il n’a pas démérité, se montrant appliqué et sérieux défensivement, il ne s’est pas non plus mis en évidence.

Thomas Meunier est d’ailleurs apparu quelque peu résigné sur son sort à l’issue de la rencontre. « Je fonctionne pas mal à l’habitude, au mental. Je n’avais plus joué depuis Dijon, ce qui fait pas mal de temps. Alors je prends les minutes qui viennent, j’essaie de me comporter en professionnel et d’être prêt, surtout pour la Coupe du monde », a-t-il ainsi confié de passage en zone mixte. Longuement interrogé au micro de SFR Sport ce jeudi, le Belge a détaillé sa situation. « Je me rassure en me disant que si je ne suis pas sur le terrain, ce n’est pas parce que je suis nul. C’est parce qu’il y a de la concurrence. À partir du moment où tu passes en seconde zone, comme à mes débuts avec le PSG, c’est un peu plus difficile », a-t-il expliqué, ajoutant: « Quand j’ai parlé avec Unai Emery, il m’a dit qu’il y aurait moins de turnover et qu’il faisait confiance à l’équipe sur le terrain. »

Une situation dont il ne semble pas pouvoir se satisfaire une saison de plus malgré le prestige du PSG. « Un départ au mercato serait une suite logique si le club ne compte plus sur moi. J’aurais  une discussion plus tard avec le club, et le coach. On verra », a-t-il reconnu avant de moduler son propos. « J’ai la chance de jouer au PSG, dans l’une des meilleures équipes du monde… Je ne peux pas cracher dans la soupe non plus », a-t-il rappelé. Une soupe qu’il pourrait boire à l’Atetico, à Valence ou à Naples, trois clubs qui lui font déjà les yeux doux.

Laisser un commentaire