Les joueurs du Spartak privés de sexe

 Spartak Moscou corrigé (Reuters) ©Reuters

Publié le 07/12/2017 à 09h03, Mis à jour le 07/12/2017 à 09h10

Les joueurs du Spartak Moscou ont été priés de faire ceinture avant le match décisif de Ligue des champions face à Liverpool.

Le Spartak Moscou avait mis toutes les chances de son côté avant d’aller défier Liverpool pour le compte de la dernière journée de la Ligue des champions. Le club moscovite pouvait en effet encore espérer décrocher son billet pour les huitièmes de finale.  La mission s’annonçait certes ardue puisque les hommes de Massimo Carrera devaient s’imposer à Anfield Road pour damer le pion aux Reds.

Pour ce faire, le staff moscovite avait intimé à ses joueurs de ne pas avoir de relations sexuelles durant les jours précédents ce match de la dernière chance. Victoria Gaameva, l’un des médecins du club, s’en est expliqué dans des propos relayés par le Daily Mirror. « D’un point de vue médical, le sexe stimule la capacité de travail uniquement chez les femmes. Dans les arts martiaux, ça arrive qu’une athlète féminine puisse se battre juste cinq ou dix minutes après avoir eu une relation sexuelle et que ses résultats soient meilleurs. Mais ça marche dans l’autre sens pour les hommes. Ils doivent éviter le sexe deux ou trois jours avant un match », a-t-elle justifié.

Au vu du match et de la gifle monumentale reçue par le Spartak, éparpillé façon puzzle 7-0, une question se pose. Les joueurs moscovites ont-ils enfreint les préconisations de leur staff ? A moins que la théorie de la Docteur russe soit fumeuse…

Laisser un commentaire