Lucas Hernandez va abandonner la nationalité française

 Lucas Hernandez Lucas Hernandez. (Reuters)

Publié le 05/01/2018 à 12h07, Mis à jour le 05/01/2018 à 12h27

Le défenseur central de l’Atlético de Madrid, né à Marseille, voudrait jouer avec l’équipe d’Espagne.

Lucas Hernandez se rapprocherait de la Roja. Selon le journal Marca, le natif de Marseille (21 printemps), qui réside depuis plus de dix ans, sans interruption, de l’autre côté des Pyrénées, a demandé, puisqu’il répond à toutes les exigences, un passeport espagnol ; il attend maintenant que les autorités accèdent à sa requête et le lui délivrent.

Le défenseur central de l’Atlético de Madrid, capable aussi d’évoluer sur un côté, deviendrait alors sélectionnable pour Julen Lopetegui, après avoir renoncé à être un Français. Car nos voisins ne permettent pas de conserver une double nationalité, sauf à quelques exceptions près (pays ibéro-américains, Andorre, les Philippines, la Guinée équatoriale, le Portugal ou la communauté séfarade).

Il représente l’avenir de la Furia (retraite prochaine de Gerard Piqué), cependant celle-ci pourrait faire appel à lui dès la Coupe du monde en Russie (du 14 juin au 15 juillet prochains). Lucas disait pourtant avoir le « cœur bleu », lui qui a connu toutes les équipes tricolores de jeunes. Mais jamais les A. Son frère cadet, Theo (Real), avait déjà choisi l’Espagne en ne se présentant pas à un rassemblement des Espoirs de Sylvain Ripoll, en mai dernier.

Laisser un commentaire