Et Amavi délivra l’OM

 Amavi - OM - Valenciennes (Icon Sport) ©Icon Sport

Publié le 07/01/2018 à 16h46, Mis à jour le 07/01/2018 à 16h54

Poussé en prolongation par Valenciennes, Marseille a arraché dimanche son billet pour les seizièmes de finale de la Coupe de France (1-0, a.p.), grâce à un but de Jordan Amavi.

Ça passe pour l’OM. Difficilement mais ça passe. Pour leur match de reprise en ce début d’année, les Marseillais ont joué avec les nerfs des quelque 20.000 spectateurs venus garnir les tribunes du stade Vélodrome, dimanche. Il a fallu attendre la 103e minute de jeu, et un but d’Amavi sur un centre de Njie, pour que les quatrièmes de Ligue 1 fassent craquer Valenciennes, douzième de Ligue 2, en 32e de finale de la Coupe de France. Un match qui a confirmé les lacunes offensives des Phocéens.

Trop imprécis dans la dernière passe, trop maladroits dans le dernier geste, les Olympiens se sont exposés à ce scénario à rallonge. Plutôt que de servir l’un de ses trois coéquipiers au centre, Njie a d’abord fait le mauvais choix en la jouant seul (9e), et Mitroglou, dans les six mètres, n’a pas été plus inspiré juste avant la pause (45e+1). En seconde période, c’est par intermittence qu’ils ont appuyé sur l’accélérateur, mais ni Germain (58e, 90e), ni Njie (69e), ni Payet (86e) n’ont su trouver la faille.

Et malgré les efforts de Thauvin, entré à l’heure de jeu pour dynamiter le bloc nordiste, les joueurs de Rudi Garcia se sont fait peur plusieurs fois. Il a fallu un bon Mandanda, auteur d’arrêts décisifs devant Nangis (22e), Mothiba (74e) et Ciss (81e), pour leur éviter de sombrer dans le dernier quart d’heure du temps réglementaire. En prolongation, l’OM a davantage dominé, mais plutôt que Thauvin (98e, 101e), Payet (107e, 110e) ou Njie (119e), c’est donc un défenseur qui a délivré les siens. Tout un symbole.

Laisser un commentaire