Gameiro fait de la résistance

 Kévin Gameiro (Reuters)Kévin Gameiro ©Reuters

Publié le 09/01/2018 à 21h35, Mis à jour le 09/01/2018 à 21h38

Forcément fragilisé par l’arrivée de Diego Costa, Kévin Gameiro ne lâche rien. Mardi soir en Coupe du Roi, le Français a profité du temps de jeu qui lui a été accordé contre Lleida pour faire trembler les filets adverses (3-0).

Il n’y avait aucun suspense mardi soir au Wanda Metropolitano, au moment où Lleida rendait visite à l’Atlético de Madrid en huitième de finale retour de Coupe du Roi. Il faut dire qu’à l’aller, les Catalans n’avaient pas pesé bien lourd (0-4) et se savaient quasiment éliminés. Mais les pensionnaires du troisième échelon espagnol ont malgré tout fait honneur à leurs couleurs et résisté avec vaillance à leurs prestigieux hôtes, au moins le temps de la première période. Car durant le second acte, Lucas Hernandez et ses coéquipiers ont fini par faire la différence (3-0).

Et comme un symbole, c’est Yannick Carrasco qui a débloqué la situation (57e). En difficulté sur la première moitié de saison et annoncé sur le départ, le Belge a su tirer son épingle du jeu, lui qui est attendu comme « l’une de nos meilleures recrues de l’hiver » selon Miguel Angel Gil Marin, l’un des décideurs de l’Atlético, après avoir souffert de douleurs persistantes à un genou au cours des derniers mois. Cantonné lui aussi à un rôle de simple remplaçant depuis l’entame de l’exercice en cours, Kévin Gameiro a aussi profité de la soirée pour se rappeler au bon souvenir de son entraîneur.

Le retour de Diego Costa a évidemment été une mauvaise nouvelle pour le Français, mais celui-ci ne paraît pas vouloir abdiquer. Entré en jeu à la 62e, en remplacement justement du transfuge de Chelsea, l’ancien Strasbourgeois a frappé une dizaine de minutes plus tard (74e), avant une dernière banderille plantée par la nouvelle recrue Victor Vitolo (81e). Et voilà donc le cinquième but inscrit toutes compétitions confondues par KG depuis le début de saison, lui qui s’en était offert 18 en 2016-2017. Diego Simeone récompensera-t-il pour autant le Tricolore avec un temps de jeu revu à la hausse au cours des prochaines semaines ?

Laisser un commentaire