Aulas excuse presque Letexier

 aulas-home "JMA" repris de volée par le PSG. (Reuters)

Publié le 28/01/2018 à 20h55, Mis à jour le 28/01/2018 à 20h56

La rencontre opposant Bordeaux à Lyon dimanche après-midi, remportée (3-1) par les Girondins à domicile, a aussi mis en exergue une erreur d’arbitrage flagrante qui a desservi les Gones. L’homme en noir, Damien Letexier, était fragilisé psychologiquement selon le président Jean-Michel Aulas.

Dimanche après-midi, lorsqu’à la 26e minute du match opposant les Girondins de Bordeaux à l’Olympique Lyonnais, un penalty pas loin d’être imaginaire a été accordé aux locaux et transformé dans la foulée par Malcom, tout le monde savait à quoi s’attendre une fois le coup de sifflet final retenti: Jean-Michel Aulas allait crier au scandale et faire part de son indignation. Rapidement sollicité à ce sujet, le président rhodanien a évidemment répondu à la presse, mais ne s’est pas emporté sans retenue ni discernement contre le directeur du jeu, un certain Damien Letexier.

Comment aurait-il pu en être autrement, puisque le boss de l’OL s’était évertué il y a peu de temps à faire du coupable d’aujourd’hui un futur grand du sifflet, au sortir de sa prestation lors de Troyes-Amiens. Ce même arbitre qui avait ensuite été piégé, comme ses assesseurs, par la simulation de Mariano à Toulouse, qui n’avait toutefois pas été reconnue par la commission de discipline de la Ligue… Jean-Michel Aulas ne pouvait donc décemment pas descendre celui qu’il avait désigné comme un arbitre de grande qualité. Néanmoins, il fallait bien trouver un coupable, et c’est la DTA (Direction technique de l’arbitrage) qui en prend pour son grade ce dimanche.

« Le score est tronqué. Quand on voit les images, il n’y avait effectivement pas penalty, et la DTA est grandement responsable, a souligné JMA devant les caméras de Canal +. Elle ne doit pas nommer M. Letexier pour arbitrer ce match. C’est un très bon arbitre. Mais il avait fait un rapport après le match à Toulouse dans lequel il disait s’être trompé sur Mariano, la commission l’a désavoué. C’était une situation psychologique pas facile pour lui« . Ceci expliquant cela…

Laisser un commentaire