Lille, une victoire qui fait du bien

 elghazi_pepe_lille_losc_icon (Icon Sport)El-Ghazi félicité par Pépé. ©Icon Sport

Publié le 28/01/2018 à 16h56, Mis à jour le 28/01/2018 à 17h17

Le Losc est sorti de la zone rouge en s’imposant sur le fil face à Strasbourg (2-1), dimanche lors de la 23e journée de Ligue 1. 

Trois jours après avoir été battu à Strasbourg (1-2), en seizièmes de finale de la Coupe de France, Lille retrouvait le club alsacien, dimanche au stade Pierre-Mauroy, dans le cadre de la 23e journée de Ligue 1. Après deux défaites consécutives en championnat, les Dogues n’avaient pas le droit à l’erreur, mis encore un peu plus sous pression en queue de classement après les victoires de la veille obtenues par Toulouse face à Troyes (1-0), Angers face à Amiens (1-0) et Metz face à Nice (2-1). Si tout n’a pas été parfait, les hommes de Christophe Galtier ont fini par obtenir trois points très précieux qui leur permettent de sortir au moins provisoirement de la zone rouge (2-1). 

Agressifs au pressing et bien organisés, les Lillois ont cependant longtemps manqué de précision dans le dernier geste pour se montrer véritablement dangereux. Il faut finalement attendre l’heure de jeu et les entrées de Yassine Benzia (55e) et Anwar El Ghazi pour accentuer la pression sur le but strasbourgeois. La délivrance intervient finalement à l’entame du dernier quart d’heure, quand l’ancien de l’Ajax reprend victorieusement de la tête le centre d’un Nicolas Pépé, toujours aussi virevoltant, mais qui doit gagner en efficacité (76e).

L’entrée décisive d’El Ghazi

Mais le public nordiste a à peine le temps de fêter cette ouverture du score qu’Idriss Saadi, à peine entré en jeu, refroidit le Stade Pierre-Mauroy d’un tir en pivot (1-1, 78e). Coupable sur le but alsacien, en raison d’un mauvais alignement avec ses partenaires de la défense, Edgard Ié se rattrape néanmoins de sa bévue. Le défenseur portugais donne en effet la victoire au Losc d’une reprise croisée consécutive à un corner sortant d’El-Ghazi, une nouvelle fois décisif (2-1, 90e+1). Un but libérateur pour les supporters lilllois, mais aussi pour Christophe Galtier, clairement soulagé au coup de sifflet final. 

Grâce à leur état d’esprit, les Dogues, remontés à la 17e place aux dépens des Troyens, ont enfin pu exprimer une partie de leurs qualités, à eux de poursuivre sur leur lancée pour s’éloigner définitivement de la zone rouge.

Laisser un commentaire