L’OM à charge de revanche

 Florian Thauvin de nouveau buteur. (Reuters)Florian Thauvin ©Reuters

Publié le 28/01/2018 à 09h15, Mis à jour le 28/01/2018 à 09h34

L’évocation de Monaco rappelle de mauvais souvenirs à Marseille. L’OM retrouve l’ASM, ce dimanche en clôture de la 23e journée de Ligue 1, cinq mois après sa dernière débâcle (6-1). Un sentiment de revanche anime les Phocéens.

C’est une question qui résonne aux oreilles de Rudi Garcia comme le refrain d’une chanson. A quand une victoire face à « un gros » du championnat ? Au fil des mois, l’entraîneur de l’OM a préparé une myriade de formules afin de contrer cette interrogation quasi-hebdomadaire. « On n’a peut-être pas encore gagné contre le PSG et Monaco depuis quinze mois. Mais j’ai été à Dijon, au Mans, à Lille et à Rome où j’ai dû gagner quelques gros matches », a-t-il riposté vendredi en conférence de presse.

L’OM va croiser la route de Monaco, ce dimanche en clôture de la 23e journée de Ligue 1. Le champion de France en titre, placé parmi les « gros » du championnat, s’est surtout mué comme la bête noire du Champions Project. En quatre rencontres sous l’ère Frank McCourt, les hommes de Rudi Garcia ont subi autant de revers et pas des moindres (0-4, 1-4, 3-4 a.p. et 1-6). La dernière en date, au mois d’août, a fait se lever le Mistral contre la direction de Marseille. Le calme est revenu sur le Vieux Port mais l’affront demeure.

Repousser Monaco

« C’est un match qu’on a en travers de la gorge, on nous en reparle depuis six mois, a lâché Florian Thauvin, devant les médias, qui lui ont offert un gâteau d’anniversaire à l’occasion de ses 25 ans. Il faudra faire mieux, j’espère qu’on pourra gagner. Je suis vraiment impatient de jouer ce match ». Rudi Garcia partage le point de vue de son ailier. « On va tout faire pour laver l’affront de l’aller, a-t-il corroboré. On est dans une bonne dynamique depuis septembre. Eux, ils sont un peu moins bien, mais c’est une équipe bâti pour la Ligue des champions ».

L’OM s’est relevé de cette débâcle – qui a sonné le glas pour Doria ou encore Tomas Hubocan – et attend l’ASM en position de force. Un succès des Marseillais, troisièmes de Ligue 1, repousserait leur poursuivant à quatre longueurs. « Je pense que c’est le bon moment pour prendre les trois points face à un gros et bien lancer notre début de deuxième partie de saison », a insisté Thauvin. Pour autant, pas question pour l’international français d’évoquer un « tournant » si l’OM s’impose.

Laisser un commentaire