Chapron, l'heure du verdict

 Chapron rouge (Reuters)Tony Chapron a vu rouge le 14 janvier. ©Reuters

Publié le 29/01/2018 à 14h12, Mis à jour le 29/01/2018 à 14h16

Coupable d’un tacle sur le Nantais Diego Carlos le 14 janvier dernier, Tony Chapron devra répondre de son acte devant la Commission de discipline ce jeudi. L’intéressé pourrait être contraint de raccrocher le sifflet plus tôt que prévu.

C’était il y a quinze jours, à la Beaujoire. Nantes y recevait le PSG dans le cadre de la 20e levée de L1 quand Tony Chapron a chuté, dans le temps additionnel, victime selon lui d’un croc-en-jambe du Canari Diego Carlos… Oui mais voilà, les deux hommes se sont tout bêtement télescopés, et l’arbitre vexé a vu rouge. Non sans avoir tenté dans sa cabriole d’asséner un coup au défenseur brésilien.

Aussitôt mis à pied par la Direction technique de l’arbitrage, le sifflet de 45 ans va devoir désormais répondre de son coup de sang devant la Commission de discipline de la LFP, tel un joueur expulsé. Et ce dès jeudi – l’audience prévue dans un premier temps le 8 février ayant été avancée d’une semaine. Initialement dans le déni, le Normand a depuis présenté ses excuses, admettant qu’il avait commis là un geste « maladroit et inapproprié« . Seulement l’intéressé n’en risque pas moins une suspension.

Aux arrêts depuis deux semaines, Tony Chapron avait programmé la fin de sa carrière d’arbitre fédéral à la fin de la présente saison. Ce triste épisode pourrait bien précipiter sa retraite. Selon l’article 39 du Statut de l’arbitrage, dans pareil cas de dérive comportementale, un arbitre risque un déclassement, une non-désignation pour une durée maximale d’un mois ou purement et simplement une radiation du corps arbitral.   

Laisser un commentaire