Le «grand attaquant», c’est Germain !

 Valère Germain Valère Germain. (Reuters)

Publié le 29/01/2018 à 07h16, Mis à jour le 29/01/2018 à 07h26

L’OM mène grand train et s’annonce comme un prétendant de choix dans la lutte sans merci pour la deuxième place de la Ligue 1 derrière le Paris Saint-Germain. Après la match nul face à Monaco (2-2), Valère Germain peut désormais se targuer d’avoir fait son trou en attaque.

« Ça m’a fait plaisir d’évoluer contre mes anciens coéquipiers mais j’aurais aimé marquer un deuxième but pour faire gagner l’OM. » Valère Germain n’a pas à se cacher. Il peut même clairement bomber le torse, lui, qui, plus qu’un autre, doit lutter pour se faire une place au soleil. Et force est de constater que dans la lutte à distance qu’il livre à Kostas Mitroglou, il n’y a tout simplement pas photo. L’OM a passé tout l’été à chercher un « grand attaquant » qu’il avait peut-être déjà chipé à Monaco… Au moins le plus efficace de l’effectif.

Qu’importe regarder derrière, c’est bien devant et vers cette deuxième place au classement que les Phocéens avancent. La lutte avec Monaco et Lyon s’annonce d’ailleurs particulièrement intéressante et disputée. Et si l’OM a souvent eu du mal à exister dans les confrontations directes face aux équipes de premier plan, ce n’est plus le cas désormais. Après le match nul face au PSG, c’est contre Monaco qu’ils ont su exister ce dimanche (2-2).

« C’est dommage… Je pense qu’on mérite de gagner ce soir. On reste quand même sur une bonne série, c’est positif. La semaine prochaine, il y a Monaco-Lyon, à nous d’en profiter en battant Metz« , plaide un Valère Germain buteur d’une tête piquée suite à un coup franc de Dimitri Payet. Un cinquième but en championnat, le 12e toutes compétitions confondues, ce qui n’est pas mal quand on se souvient de sa situation au cœur de l’automne. Il a su remonter la pente, et c’est l’OM qui devrait en profiter… 

Laisser un commentaire