Payet n’a pas tenu le choc

 Dimitri Payet (Icon Sport)Dimitri Payet ©Icon Sport

Publié le 29/01/2018 à 15h31, Mis à jour le 29/01/2018 à 15h44

Très attendu face à Monaco dimanche soir au Vélodrome (2-2), le capitaine marseillais Dimitri Payet s’est révélé bien décevant.

Lui-même se plaisait à dire qu’il était de retour aux affaires, dans son rendement comme dans ses aptitudes physiques. Buteur à trois reprises sur les quatre derniers matches de championnat de l’OM, Dimitri Payet semblait enfin lancé, sur la voie de ses plus belles heures phocéennes – celles qui lui ont valu un rapatriement de luxe, l’hiver dernier en provenance de West Ham, contre 30 millions d’euros. Et pourtant le capitaine olympien a failli dans ses responsabilités dimanche soir…

Face à Monaco, quand nombre de ses coéquipiers ont été au rendez-vous – à l’image de Florian Thauvin ou Valère Germain – Payet n’a pas su assumer son statut de joueur vedette et son brassard, et ce malgré une passe décisive distillée sur le second but marseillais. S’il s’était fendu d’une prestation correcte contre le PSG en octobre dernier (2-2), le Réunionnais cette fois n’a pas existé dans le jeu. Ou si peu. Comme il avait déçu déjà au Parc OL avant la trêve (défaite 2-0).

Sous les yeux de Guy Stéphan

Ses 20 ballons perdus en 85 minutes – plus que tout autre Olympien dans cette rencontre – et son centre unique réussi en huit tentatives attestent de la pauvreté de sa performance dominicale. Avec pour circonstance aggravante le concernant cette passe mal ajustée en début de match qui permettra à Keita Baldé d’ouvrir la marque après une interception de Djibril Sidibé. Sans oublier cette occasion en or loupée à la demi-heure de jeu, après un bon travail de Thauvin…

« Je me voyais déjà en train de marquer« , a-t-il avoué après coup devant la presse, admettant par ailleurs avoir vécu « une première période difficile, avec pas mal de ballons perdus« . Dimitri Payet le sait plus que quiconque: dimanche soir face à l’ASM, il est tout bonnement passé à côté, sous les yeux qui plus est d’un Guy Stéphan – l’adjoint de Didier Deschamps – venu superviser les internationaux tricolores. Rudi Garcia en tout cas ne semble pas lui en tenir rigueur. « Je l’ai trouvé de mieux en mieux au fil du match, dixit le coach marseillais à chaud. On n’aurait pas vu un match d’une telle qualité si tous les acteurs n’avaient pas été au niveau… » Après la réception de Metz vendredi prochain, l’OM est appelé à en découdre avec Saint-Etienne, Bordeaux et Paris. Dimitri Payet a de belles opportunités devant lui pour se refaire.

Laisser un commentaire