Arsenal n'arrange pas son cas

 Ozil (Reuters) ©Reuters

Publié le 30/01/2018 à 23h30, Mis à jour le 30/01/2018 à 23h34

En grande difficulté à tous les niveaux, Arsenal a été battu par la lanterne rouge de Premier League, Swansea (3-1), ce mardi soir. Le mercato hivernal ne pourra pas tout corriger.

Arsenal va mal. Et le club d’Arsène Wenger, personnage central du mercato hivernal en Angleterre, ne va pas combler toutes ses lacunes en ce mois de janvier. Alors que le manager français est bien obligé de remodeler son attaque, pour diverses raisons (départ de Sanchez et Walcott… et probablement Giroud, arrivé de Mkhitaryan et sans doute Aubameyang), la défaite concédée ce mardi soir à Swansea (3-1), déjà la sixième à l’extérieur en Premier League, a confirmé que les Gunners souffraient dans absolument tous les secteurs du jeu. 

Après avoir ouvert le score sur leur première occasion, sur une magnifique louche de Mesut Özil pour Nacho Monreal (0-1, 33e), les Canonniers ont été bougés par la lanterne rouge et pire attaque du championnat, qui va certes mieux depuis l’arrivée de Carlos Carvalhal et vient de battre de Liverpool (1-0). Sam Clucas a rapidement égalisé (1-1, 34e) en profitant d’une perte de balle d’Özil et surtout de la passivité défensive des milieux, Elneny et Xhaka. L’attaquant des Swans s’offrira même un doublé (3-1, 86e) en surgissant au milieu de trois défenseurs statiques, sur un action démarrée par une nouvelle perte de balle, cette fois de Monreal. Il y avait eu pire auparavant, avec Petr Cech, loin d’être irréprochable cette saison lui aussi, qui a littéralement offert un but à Jordan Ayew (2-1, 61e).

En l’absence du combatif Jack Wilshere (malade), cette équipe d’Arsenal n’a montré aucune hargne. Soutenu par Özil et Iwobi, Alexandre Lacazette a encore fini une rencontre sans occasion de but, ce qui pose quand même un certain problème. Mkhitaryan est entré à l’heure de jeu pour manquer une belle opportunité de la tête (74e). Wenger a même dû se résoudre à lancer son joker Olivier Giroud, qui pourrait pourtant s’engager mercredi à Chelsea, mais l’ancien Montpelliérain n’endossera pas le costume du héros. Et Arsenal pointe désormais à huit points de la quatrième place, avec la victoire de Liverpool à Huddersfield (0-3). C’est beaucoup, et l’arrivée d’Aubameyang ne pourra pas tout changer.

Laisser un commentaire