Mahrez, enfin la bonne ?

 Mahrez (Reuters) ©Reuters

Publié le 30/01/2018 à 18h52, Mis à jour le 30/01/2018 à 19h18

Régulièrement annoncé sur le départ ces dernières années, Riyad Mahrez a demandé aux dirigeants de Leicester d’être transféré cet hiver. L’international algérien pourrait rejoindre Manchester City.

S’il avait pu quitter Leicester au lendemain du titre de champion 2016, auréolé du trophée du meilleur joueur de Premier League, Riyad Mahrez l’aurait sans doute fait. Mais pratiquement deux ans plus tard, l’international algérien est toujours un joueur des Foxes, et il attend encore l’opportunité d’évoluer pour un très grand club européen. Et voilà maintenant que Mahrez est annoncé dans le viseur de Manchester City, ce qui a sans doute le don de le séduire, quitte à ignorer une certaine forme de prudence.

Car on ne compte plus les fois où Mahrez a été envoyé par le jeu des rumeurs chez un cador de Premier League, que ce soit Arsenal, Chelsea ou encore Liverpool, ou dans les filets d’un géant d’Europe tel que Barcelone. Le summum a été atteint l’été dernier quand l’ancien Havrais a été autorisé à quitter le rassemblement de sa sélection dernière pour négocier un transfert à l’AS Rome, où il était attendu comme le remplaçant de Mohamed Salah. Le deal a finalement capoté. 

Alors cette fois, c’est la bonne ? Selon plusieurs médias britanniques, notamment Sky Sports, Mahrez a transmis une demande de transfert à ses dirigeants, comme il l’avait déjà fait en mai 2017. Une requête qui répond sans doute à l’intérêt de Manchester City, qui aimerait recruter un joueur offensif supplémentaire afin de pallier la blessure de Leroy Sané, absent plusieurs semaines. Il reste maintenant un peu plus d’une journée aux deux clubs pour trouver un accord, sachant que, d’après le Daily Mirror, Leicester ne laissera pas partir son joueur à moins d’une « offre folle ». Selon France Football, la proposition de Man City serait de 60 millions de livres, soit 68 millions d’euros. Assez pour convaincre les Foxes ?

Laisser un commentaire