Mbappé, vidéo game… over !

 Kylian Mbappé (Reuters)Kylian Mbappé a reçu à Rennes de la part de M. Lesage le premier carton rouge de sa jeune carrière. ©Reuters

Publié le 30/01/2018 à 23h50, Mis à jour le 31/01/2018 à 00h04

Un but refusé et un carton rouge – le premier de sa carrière – après intervention de l’assistance video ont gâché le retour à la compétition de Kylian Mbappé mardi, à Rennes (2-3), en demi-finale de la Coupe de la Ligue.

Une soirée à oublier. Alors qu’on imagine la joie que se faisait Kylian Mbappé de retrouver ses coéquipiers du PSG et surtout la compétition, une semaine après son terrible K.-O. subi à Lyon sur la sortie kamikaze d’Anthony Lopes, l’attaquant parisien a déchanté. Non seulement les statistiques de son match de rentrée (20 ballons joués, 11 perdus pour 17 % de duels gagnés), en tant que titulaire à la pointe de l’attaque parisienne – Cavani, remplaçant au coup d’envoi, n’est pas entré en jeu – cadrent mal avec ses canons habituels, mais c’est surtout l’assistance vidéo qui a mis en évidence ce jour sans de manière incontestable.

D’abord avec ce but refusé pour une position à la limite du hors-jeu au retour des vestiaires (49e).   

Mais surtout sur cette expulsion inédite dans la carrière du jeune international quand Mbappé va se fendre d’un sprint sur trente mètres, ou presque, pour reprendre le pauvre Ismaïla Sarr et lui asséner une très vilaine semelle sur le mollet. Sa victime revenait à peine d’une longue indisponibilité et l’état de sa chaussette en dit long sur l’intensité du contact…

Difficile de ne pas voir ici une faute de frustration de la part de l’ancien Monégasque qui, s’il va se garder de contester la sanction de M. Lesage, va préférer comme souvent user de son droit de parole en s’adressant lors de sa sortie du terrain à la caméra. Pour rappeler sa propre mésaventure lyonnaise : « Hey, hey, écoute bien… J’ai pris la même chose, moi… La même chose, il y a une semaine… Rien ! » Un deux poids deux mesures en quelque sorte, même si Mbappé, à revoir les images de sa faute à tête reposée, pourra difficilement contester la sanction.         

Laisser un commentaire