Avant le Real, Ancelotti met en garde le PSG

 Carlo Ancelotti Carlo Ancelotti. (Reuters)

Publié le 31/01/2018 à 20h16, Mis à jour le 31/01/2018 à 20h20

Ancien entraîneur du PSG et du Real Madrid, Carlo Ancelotti ne manquera pas de suivre le choc des huitièmes de finale de la Ligue des champions entre les deux équipes. Avec un œil avisé sur les débats et un message à l’adresse des Parisiens, sous forme d’avertissement.

Deux semaines. Dans deux semaines, le Real Madrid et le PSG ont rendez-vous à Santiago-Bernabeu pour l’affiche des huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. Un choc attendu par toute l’Europe du ballon rond au vu du pedigree des deux équipes: le double champion sortant d’un côté ; le club qui monte, avec ses moyens astronomiques et ses ambitions claironnées, de l’autre.

Si l’on considère la dynamique du moment, le PSG pourrait bien hériter du statut de favori, après une phase de poules probante – exception faite d’un revers enregistré sur la pelouse du Bayern – et fort de sa nette domination sur la scène nationale. A cet échelon en effet, le Real ne peut soutenir la comparaison, les Madrilènes pointant en quatrième position seulement de la Liga, après 20 journées jouées, relégués à 19 longueurs (avec un match à rattraper) du leader blaugrana.

Attention à CR7

Pour autant, Carlo Ancelotti, en observateur avisé, estime que la formation merengue ne sera pas forcément en position de faiblesse le 14 février prochain. « Le Real a bien réagi contre Valence, je ne pense pas qu’ils soient en crise, dixit le technicien italien dans un entretien accordé à la Gazzetta dello Sport. La seule compétition qu’ils peuvent encore remporter, c’est la Champions League. Ils seront donc concentrés dessus. Et il faut bien être conscient de ce qu’arrive à faire Zidane dans cette compétition…« 

Le message à l’adresse des Parisiens est on ne peut plus clair. « Les joueurs du Real se sont probablement un peu éteints après tout ce qu’ils ont gagné. Parfois c’est inévitable… Mais je sais qu’il faut faire attention à Zidane. Et s’ils battent le PSG, alors il sera difficile de les arrêter. Il ne faut pas oublier non plus qu’ils possèdent dans leur effectif un joueur qui déteste perdre par-dessus tout: Cristiano Ronaldo… » Un élément clef qui ne brille certes pas en Liga cette saison mais qui en C1 a déjà frappé neuf fois en six matches.

Laisser un commentaire