Chapron prend trois mois ferme

 Chapron rouge (Reuters)Tony Chapron a vu rouge le 14 janvier. ©Reuters

Publié le 01/02/2018 à 23h23, Mis à jour le 01/02/2018 à 23h35

Suite à son tacle insensé sur Diego Carlos lors du match Nantes-PSG, Tony Chapron a été suspendu six mois, dont trois avec sursis, par la commission de discipline de la LFP.

Tony Chapron est enfin fixé. Auditionné jeudi soir par la commission de discipline de la ligue de football professionnel, celui que la Toile a surnommé « l’arbitre tacleur » a écopé d’une suspension de six mois, dont trois avec sursis. La LFP ne s’est donc pas montrée clémente avec l’homme en noir de 45 ans, coupable d’un mauvais geste assez incompréhensible sur Diego Carlos lors du match de la 20e journée de Ligue 1 entre Nantes et le PSG (0-1), le 14 janvier dernier.

Pour rappel, ce soir-là, Tony Chapron était tombé, après avoir coupé la course du défenseur nantais, dans le temps additionnel. Vexé et persuadé que le joueur l’avait volontairement mis à terre, il lui avait donné un second carton jaune, synonyme d’expulsion. Une scène cocasse qui avait rapidement fait le buzz et suscité les moqueries de la presse, française et étrangère. S’il s’était excusé après la rencontre, le Canari ayant été blanchi, cela n’a pas suffi à émouvoir l’instance.

De retour début mai

« M. Chapron, lors de la commission de discipline, a confirmé la version qu’il a donnée depuis le début, à savoir qu’il avait eu un mauvais réflexe, qu’il le regrettait et qu’il avait présenté immédiatement ses excuses au joueur, a déclaré son avocat, Maître Samuel Chevret, sur Infosport+. Les débats se sont déroulés de manière sereine et respectueuse, ce qui contraste malheureusement avec l’emballement voire le lynchage médiatique qui avait suivi le match en cause. » 

Cette sanction sonne presque comme une retraite anticipée pour Tony Chapron, qui avait annoncé son intention de ranger son sifflet en fin de saison. Ses trois mois de suspension ferme le priveront de terrain jusqu’à début mai, ce qui lui permettra éventuellement de diriger deux ou trois matches supplémentaires avant de définitivement raccrocher. Ce n’est sans doute pas la fin de carrière qu’il avait imaginé, mais la LFP ne pouvait pas laisser passer un tel dérapage.

Laisser un commentaire