Entre Neymar et le PSG, "ce n’est que le début !"

 Neymar - PSG (Reuters) ©Reuters

Publié le 01/02/2018 à 22h29, Mis à jour le 01/02/2018 à 22h42

Quoi qu’en dise la presse espagnole, Neymar se plaît au PSG et a bien l’intention d’y rester.

Est-ce pour calmer les rumeurs incessantes, notamment venues d’Espagne, sur un éventuel transfert au Real Madrid l’été prochain que le PSG a décidé de publier une interview de Neymar ? Toujours est-il que l’attaquant brésilien met une fois de plus les choses au clair concernant son avenir, qu’il ne voit pour l’instant nulle part ailleurs qu’à Paris. « Oui, ce n’est que le début ! », assure-t-il ainsi, quand on lui demande si son aventure dans le club de la capitale ne fait que commencer.

Une aventure qui a démarré très fort, l’ex-star du Barça, recrutée pour 222 millions d’euros, ayant déjà inscrit 26 buts en 24 matches. « Je ne m’attendais pas à de telles statistiques pour mes débuts, admet-il. Mais je suis là pour aider l’équipe, mes coéquipiers, et tenter de faire mieux chaque jour et lors de chaque match. C’est ça le plus important. » Si son objectif est de « marquer plus » et « mieux jouer », l’international auriverde (25 ans) jure qu’il ne veut pas tirer la couverture à lui.

Une manière, là aussi, d’éteindre une autre polémique, celle de sa prétendue relation conflictuelle avec Edinson Cavani depuis ce fameux « penaltygate » qui, dès septembre, avait mis le feu au vestiaire des vice-champions de France. « Ce n’est pas un objectif d’être ‘le’ joueur de l’équipe, le gars qui fait le plus de passes ou qui marque le plus, dit-il. Moi je joue mon football, je fais ce que je sais faire, je cherche à créer du jeu, à marquer des buts et offrir des passes décisives. Je suis venu pour cela. »

« Avec (Edinson) Cavani, (Kylian) Mbappé, ou encore (Angel) Di Maria, on peut s’appuyer sur plusieurs joueurs décisifs. Eux aussi jouent avec la volonté de créer des occasions, de marquer et de gagner les matches, ajoute-t-il, louant « la qualité » et « le talent » de ses coéquipiers. Notre équipe ne dépend pas que de ses trois attaquants. Le ballon doit nous arriver de la meilleure manière pour marquer des buts. S’il n’y avait pas les milieux, les défenseurs, ce serait impossible ! » Un exercice de com’ réussi.

Laisser un commentaire