Le gros coup tenté par Paris

 henrique-home Antero Henrique a pris la plume. (Reuters)

Publié le 01/02/2018 à 05h42, Mis à jour le 01/02/2018 à 05h44

A défaut d’Alexis Sanchez, dont le transfert, cet hiver, est rapidement apparu inévitable, le PSG a tenté d’attirer Mesut Özil, l’international allemand préférant finalement rempiler à Arsenal.

Au lendemain de la nouvelle défaite concédée par les Gunners à Swansea (3-1), les supporters d’Arsenal ont peut-être retrouvé le sourire. Et pas seulement parce que Chelsea s’est à son tour incliné, les Blues se faisant corriger 3-0 par Bournemouth, les troupes d’Arsène Wenger restant à huit longueurs de la quatrième place qualificative pour la Ligue des champions. Si les fans d’Arsenal pouvaient pavoiser, mercredi, c’est en raison des bonnes nouvelles venues du front des transferts.

Comme attendu depuis plusieurs jours, les Gunners ont en effet officialisé le recrutement de Pierre-Emerick Aubameyang, devenu pour l’occasion le joueur le plus cher de l’histoire d’Arsenal après un transfert estimé à près de 64 millions d’euros. Et dans la foulée, le club londonien a également annoncé la prolongation, bien moins attendue, de Mesut Özil. Les discussions entre les deux parties duraient en effet depuis plusieurs mois et semblaient ne pas devoir aboutir.

Une situation dont a tenté de profiter le PSG. A en croire Bild, les dirigeants parisiens ont en effet approché l’ancien Madrilène en vue d’une signature l’été prochain. Les vice-champions de France n’ont d’ailleurs pas été les seuls à flairer la bonne affaire puisque le FC Barcelone et Manchester United ont également sondé le champion du monde. En donnant suite, l’Allemand aurait d’ailleurs pu espérer gagner plus que les 14 millions d’euros qu’il percevra pourtant désormais chez les Gunners mais a préféré jouer la carte de la stabilité en rempilant à Arsenal.

Laisser un commentaire