Mahrez est "dévasté"

 Mahrez Puel (Reuters) ©Reuters

Publié le 01/02/2018 à 06h03, Mis à jour le 01/02/2018 à 06h06

Bien décidé à rejoindre Manchester City, Riyad Mahrez a dû se résoudre à rester à Leicester six mois de plus.

Bis repetita pour Riyad Mahrez. Six mois après avoir cru une première fois à son transfert à l’AS Rome, au point de quitter le rassemblement de la sélection algérienne pour finaliser son transfert, le joueur des Foxers a en effet bien pensé pouvoir partir de Leicester pour rejoindre Manchester City. Mais c’était sans compter sur l’intransigeance des dirigeants des champions d’Angleterre 2016, qui ont repoussé toutes les offres formulées par les Citizens.

Après avoir renoncé à recruter Alexis Sanchez, la faute aux exigences financières des Gunners pour un joueur en fin de contrat en juin prochain, les Mancuniens avaient pourtant fait de l’international algérien la priorité de leur recrutement. Au point de proposer jusqu’à 75 millions d’euros. Mais Manchester City s’est heurté à un mur, Leicester réclamant pas moins de 100 millions d’euros plus un joueur en échange ! Une façon d’opposer une fin de non-recevoir aux velléités de départ de l’ancien Havrais. De quoi provoquer la colère du joueur, qui a d’ailleurs séché l’entraînement de mardi et n’a donc pas été retenu pour la réception d’Everton ce mercredi.

« Riyad est totalement dévasté après les événements de ces deux derniers jours, a d’ailleurs expliqué à Sky Sports un proche de l’attaquant algérien. Il ne comprend pas pourquoi Leicester se comporte de cette manière. Il s’agit du quatrième mercato où le club de Leicester dit qu’il l’autorise à partir sans le laisser s’en aller. » Remobiliser Riyad Mahrez, auteur de neuf buts et neuf passes décisives depuis le début de saison, ne s’annonce pas simple pour Claude Puel.

Laisser un commentaire